Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 08:27

Vous trouverez ci-dessous le courrier que je viens d'adresser aux responsables départementaux du Parti socialiste du Val-d'Oise.

Chers camarades, 

Je vous informe aujourd’hui que je quitte le PS après plus de 25 ans d’adhésion.
Les derniers mois m’ont convaincu que la direction nationale de ce parti n’était pas en capacité ou plutôt ne voulait pas mener les actions et les réflexions collectives nécessaires au redressement du PS, pour qu’il soit à nouveau la maison vivante du socialisme républicain pour lequel je suis engagé.
Je comprends parfaitement que l’on n’ait pas la même analyse que moi mais je ne tiens pas à poursuivre mon engagement dans un parti que sa direction nationale conduit à grand pas au centre gauche et non au cœur de la gauche.
Je ne pars pas seul ; plusieurs responsables fédéraux du PS et élus locaux partent aujourd’hui et d’autres nous rejoindront... nous voulons construire une alternative républicaine, écologiste & socialiste telle que proposée par Emmanuel Maurel.
Nous partons sans avoir à reprocher quoi que ce soit aux camarades socialistes valdoisiens qui restent au PS ; nous avons pendant de nombreuses années rencontré des personnes sincères et attachantes avec qui nous avons eu plaisir à militer. La direction fédérale ne porte pas non plus de responsabilités humaines dans ces départs. Vous resterez pour nous des camarades bien que nous appartiendrons à des partis différents.

J’avoue pour ma part que les six années je viens de passer « à côté » de la section locale du Parti socialiste de Bezons et les nombreuses brimades, insultes et menaces qui j’y ai subies n’ont pas aidé à me convaincre de rester et je garde un goût amer de la lenteur à réagir à des comportements inacceptables humainement, éthiquement et politiquement.

Vous comprendrez que les bonnes relations et l’amitié que nous avons pour vous ne peut suffire à nous retenir, car c’est un choix porté par nos convictions et notre analyse bien au-delà du Val-d’Oise.


Amitiés socialistes,
Frédéric FARAVEL

Après plus de 25 ans, je quitte le PS pour m'engager dans la construction d'une véritable alternative républicaine, écologiste et socialiste

Partager cet article

Repost0

commentaires