Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 14:10

Je souhaiterais aujourd'hui dire quelques mots sur la situation municipale de notre ville, alors que la rentrée approche désormais à grand pas.

Les deux premiers conseils municipaux (ceux du 4 et 15 juillet) nous avaient permis de mesurer à quel point Mme Menhaouara et son équipe, rassemblant des opportunistes inscrits au PS et à EELV avec des élus très à droite, n'étaient pas préparés à prendre la direction de la municipalité et en réalité n'en étaient pas capables. Cafouillages, erreurs, manipulations en tout genre ont émaillé ses deux conseils comme nous nous y étions finalement attendus. Certains ont peut-être été surpris, ce n'est pas mon cas (car je ne connais un peu politiquement le spécimen qui occupe aujourd'hui le mandat de maire), mais pour camoufler toutes ses insuffisances nous avons été confrontés dès ces conseils et cela s'est vérifié par la suite à un comportement autoritaire et sectaire de Mme Menhaouara : alors qu'elle avait fait campagne sur un renforcement de la démocratie locale – ce qui ne mange pas de pain quand on sait que son programme était vide (ses véritables promesses clientélistes ne pouvant être rédigées noir sur blanc dans un programme public) – elle a rejeté systématiquement toutes les demandes légitimes d'associer plus largement les sensibilités du conseil municipal pour un certain nombre de commissions et de représentations. Sous prétexte de rédiger plus tard un « véritable » règlement intérieur du conseil municipal, elle a supprimé les commissions municipales qui permettent aux conseillers municipaux de prendre connaissances des dossiers et de travailler avant que les délibérations ne soient soumises au conseil municipal. Voilà un comportement dangereux pour une équipe qui – outre être la compilation d'ambitions strictement personnelles et d'intérêts particuliers – n'a été élue qu'avec 106 voix d'avance, pour 35 % de participation – les opposition représentant deux fois plus d'électeurs bezonnais que la nouvelle majorité.

Durant l'été, alors que Mme Menhaouara avait prétexté sans rire son appartenance au PS pour indiquer qu'elle n'était pas un soutien des gouvernements Macron, elle et ses adjoints ont mis en scène la visite de deux ministres macronistes pour leur permettre d'illustrer largement leur propagande et leurs mensonges, qui font fi tout à la fois de la solidarité et de la santé des Français.

Alors que nous faisions publiquement remarquer que les règles de précautions sanitaires que Dominique Lesparre et son équipe avaient établies dès la réouverture du marché n’étaient pas respectées, il a fallu attendre encore 10 jours pour que Mme Menhaouara réagisse enfin pour publier un « arrêté municipal » obligeant au port du masque au marché municipal « Le Temps des Cerises », arrêté inutile puisque celui signé par Dominique Lesparre quelques mois plus tôt, et qu'elle ne faisait pas appliquer, était toujours en vigueur.

On doute encore de son sens des priorités : alors que mardi 1er septembre 2020 les élèves des écoles maternelles et élémentaires vont reprendre le chemin des classes, la nouvelle municipalité n'a toujours pas communiqué quoi que ce soit à ce sujet aux parents d'élèves et à leurs associations et fédérations - ne parlons mêmes pas des élus.

C'est sans doute la principale raison pour laquelle la nouvelle municipalité a refusé – alors que les arguments sur les difficultés pratiques pour envoyer notre tribune (publiée plus bas) étaient parfaitement légitimes – la publication de la tribune du groupe municipal « Vivons Bezons » dans le mensuel Bezons Infos de septembre 2020.

Mme Menhaouara s'est également permise en contradiction avec son propre règlement intérieur de ne pas réunir la conférence des présidents avant le conseil municipal. Les élus d'opposition ne disposent toujours pas des moyens qui leurs sont dévolus pour exercer leurs mandats, et il a fallu hausser le ton pour obtenir une convocation et un dossier complet autrement que sous format informatique (inaccessibles sans bénéficier des moyens attendus par les élus municipaux) pour préparer le conseil municipal du 2 septembre.

Mme Menhaouara semble donc plus préoccupée depuis le soir du 28 juin par des priorités qui ne regardent qu'elle : donner libre cours à sa haine à l'égard de l'ancien maire dont elle était adjointe et qu'elle avait décidé dès 2014 de trahir ; régler ses comptes avec toutes celles et ceux qui ont tenté de l'empêcher de nuire pendant les 12 années où elle était une adjointe n'assumant pas son mandat (mais profitant des indemnités du mandat) ; mettre en scène sa seule personne et profiter pour sa satisfaction égotique et son pantouflage futur des relations qu'elle obtiendra comme Maire. Les intérêts des Bezonnais, l'avenir de la commune n'ont malheureusement que peu de poids face aux intérêts personnels et à la logique clientéliste de la nouvelle maire.

Frédéric FARAVEL
Conseiller municipal Gauche Républicaine & Socialiste de Bezons
membre du groupe municipal "Vivons Bezons"

Bezons : un été municipal inquiétant, une rentrée qui le confirme
Bezons : un été municipal inquiétant, une rentrée qui le confirmeBezons : un été municipal inquiétant, une rentrée qui le confirme

[#BezonsInfos]
Voici la tribune que la nouvelle municipalité a refusé de publier dans le Bezons Infos de la rentrée bien que nous ayons expliqué avoir rencontré un problème technique indépendant de notre volonté. ⤵️

« C'est la fin des vacances Covid-19. Chacun s'est diverti comme il a pu malgré le contexte.
123 soleil que nous avons instauré depuis plusieurs années a permis aux Bezonnais.e.s de se changer les idées.
La nouvelle municipalité a tardé à faire respecter les mesures sanitaires nécessaires que nous avions prises, elle avait d'autres préoccupations certainement...
De même, nous n’avons rien vu non plus du côté de la rentrée scolaire.
Les responsabilités municipales sont nombreuses et ne peuvent être assumées sans préparation et priorisation !
RDV sur notre page Facebook https://www.facebook.com/vivonsbezons/ pour la suite de nos réflexions.
Les élus de Vivons Bezons »

#écoles #rentrée #santé #priorités

Partager cet article

Repost0

commentaires