Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 14:26

Désignation des représentants du conseil municipal au PLIE et à la Mission Locale

Lors du conseil municipal du mercredi 15 juillet 2020, au nom du groupe "Vivons Bezons", Nadia Aouchiche a présenté sa candidature comme titulaire et celle de Catherine Pinard comme suppléante au Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi (PLIE) d'Argenteuil-Bezons. Cette proposition a été renouvelée de manière comparable pour la Mission Locale. Ce sont des outils essentiels pour lutter contre le chômage et pour l'insertion professionnelle des jeunes ; au regard de la situation économique, ces deux instances mériteraient que l'ensemble du conseil municipal de Bezons soit associé (pour rappel la "majorité municipale" ne représente que la moitié des suffrages exprimés recueillis par les trois groupes d'opposition).

Comme nous nous y attendions, Mme Menhaouara a opposé dans les deux cas une fin de non recevoir à notre proposition.

Dominique Lesparre est également intervenu pour indiquer que la manière dont la Mission Locale Argenteuil-Bezons répondait aux besoins et aux attentes des jeunes bezonnais était très insatisfaisante (le manque d'implication des précédents représentants de la commune au sein du conseil d'administration de la Mission Locale n'y est sans doute pas étranger ; ces personnes ne figuraient pas sur la liste conduite par Dominique Lesparre) et qu'il convenait d'y remédier.

 

Débat d'orientation budgétaire (suite)

Après l'intervention liminaire de Frédéric Faravel sur le rapport d'orientation budgétaire présenté par la nouvelle municipalité, Arnaud Gibert est intervenu pour corriger les importantes approximations de Mme Menhaouara et de son équipe.

Il a tenu notamment à rappeler que les services municipaux avaient bien fait leur travail concernant la gestion des finances municipales, que des mesures de contrôle existaient évidemment ce qui est normal pour une collectivité territoriale ayant un budget de 75 millions d'euros, et que la Chambre Régionale des Comptes avait récemment rendu un rapport indiquant la bonne gestion des finances communales. Il a indiqué que le Plan Local d'Urbanisme (PLU) devait être régulièrement révisé, car l'urbanisme était une "matière vivante". Ainsi le développement des espaces végétalisés est intimement lié à l'urbanisme. C'est le sens de l'action que nous avions menée avec le Cœur de Ville qui a obtenu le Label écoquartier. Ce label avait été accordé par le Ministère de l'écologie qui n'est en rien une obscure petite association comme Mme Menhaouara le sous-entendait mensongèrement. Enfin, puisque la nouvelle municipalité indique vouloir suspendre le projet de nouveau stade sur les berges de Seine pour le relocaliser, Arnaud Gibert a précisé qu'un tel projet impliquait obligatoirement la mobilisation d'un hectare, une surface qu'on ne trouve pas ailleurs à Bezons. Les berges de Seine étant par ailleurs protégées, il est faux d'indiquer que l'on aurait pu les bétonniser.

Florelle Prio est ensuite intervenue pour rappeler qu'en 2016 la Ville de Bezons avait hérité de 20 millions d'euros de dettes consécutives à la dissolution de la Communauté d'Agglomération d'Argenteuil-Bezons, qui n'était pas souhaitée et pas du fait de la municipalité dirigée par Dominique Lesparre. Après cela l'équipe de Dominique Lesparre a eu à cœur de réduire avec succès le niveau d'endettement (comme précédemment signalé par Frédéric Faravel). Elle a rappelé enfin que tous les indicateurs établissaient que la dette communale était sécurisée.

En fin de débat, Frédéric Faravel est revenu sur les conditions d'organisation du débat d'orientation budgétaire et son manque évident de sérieux. Il apparaît que la nouvelle majorité n'a pas préparé ses dossiers, alors qu'elle pouvait se donner le temps jusqu'au 31 juillet 2020 de présenter un dossier qui n'était pas qu'une simple compilation de donnés techniques, pour une part non actualisées, et sans aucune orientation politique solide. Quand bien même depuis le 28 juin au soir, Mme Menhaouara avait largement le temps de préparer ses dossiers ; on l'a vu se mobiliser pour d'autres sujets qui lui ont sans doute paru plus prioritaire (notamment certaines à caractère vexatoire) : il faut croire que les orientations budgétaires et le budget lui-même ne l'étaient pas.

Dernières interventions (RI, indemnités, prime COVID, création du groupe "Vivons Bezons")

C'est autour d'une heure du matin (donc le jeudi 16 juillet) que Frédéric Faravel et Arnaud Gibert sont intervenus pour les dernières prises de parole du conseil municipal du groupe "Vivons Bezons" :

- le projet de règlement intérieur "provisoire" soumis au conseil par Mme Menhaouara qui ne respecte pas les cadres ;

- un vote sur les indemnités de la nouvelle maire, de ces adjoint(e)s et des conseillers délégués, qui ont été présenté de manière à faire croire que l'indemnité de Maire baissait alors que ce n'est pas le cas ;

- une demande de correction des annonces sur le budget global pour la prime COVID des agents municipaux, pour lequel Mme Menhaouara s'était (encore) trompée dans les chiffres ;

- et enfin l'annonce de la création du groupe municipal "Vivons Bezons" composé par Dominique Lesparre, Florelle Prio, Frédéric Faravel, Nadia Aouchiche, Arnaud Gibert et Catherine Pinard...

intervention sur le règlement intérieur du conseil municipal de Bezons, dans la nuit mercredi 15 au jeudi 16 juillet 2020 (minuit et demi passé)

intervention sur le règlement intérieur du conseil municipal de Bezons, dans la nuit mercredi 15 au jeudi 16 juillet 2020 (minuit et demi passé)

Partager cet article

Repost0

commentaires