Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 09:14
Rendre à l’Education sa place de premier budget de la nation
De Jean-Pierre Dufau, candidat dans les Landes (2e circ) | 1er avril 2007

ligne

A l’issue de la dernière des quatre grèves nées du « décret Robien », il semble que tous les candidats aient annoncé leur volonté de revenir sur ce décret qui supprime une partie des décharges horaires, favorise la bivalence (enseignement de deux matières par un même professeur) et développe les nominations dans plusieurs établissements. Si l’on ne peut que se réjouir de voir l’UMP et l’UDF en campagne ouvrir enfin les yeux, il convient cependant de ne pas être dupes.

De fait, le quinquennat durant lequel les mêmes UMP et UDF se sont succédées au ministère de l’Education a été celui d’une régression sans précédent : déclin régulier du budget de l’éducation depuis 2002 et réduction permanente du nombre d’enseignants (-30.000 dans le seul enseignement secondaire !) ne représentent qu’une partie des atteintes parachevées par le « décret Robien ». Gilles de Robien et le Rectorat de Paris ont été moins actifs dans leur soutien à la Directrice d’école parisienne de Rampal placée en garde-à-vue après l’algarade entre la police et les parents d’élèves et enseignants. Quant à Sarkozy, il n’est plus ministre de l’Intérieur et donc n’est plus concerné ! Consternant !

Le Pacte présidentiel de Ségolène Royal entend inverser la tendance, en rendant notamment à l’éducation sa place de premier budget de la nation garanti par une loi de programmation, en organisant dès le mois de mai des « états généraux des enseignants » sur le mode participatif et en rétablissant les postes supprimés. La révision et non l’abandon de la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, le doublement de l’allocation de rentrée scolaire dès la rentrée 2007, la mise en place d’un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans ainsi que l’organisation du soutien scolaire individualisé gratuit font aussi partie du pilier Education du pacte présidentiel.

A voir aussi : Le blog de campagne de Jean-Pierre Dufau

Partager cet article

Repost0

commentaires