Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 13:41
J'entendais ce matin dans le 7/9-30 les questions posées par certains auditeurs à Vincent Peillon et il est temps d'être clair sur quelques sujets.
Un auditeur a dénoncé les combinaisons d'appareil et les vieilles manières politiques qui seraient selon lui à nouveau à l'ordre du jour avec les discussions entre Bayrou et Royal. Mais enfin qui fait des combinaisons si ce n'est Nicolas Sarkozy qui débauche un à un les députés/maires de l'UDF après les avoir menacés d'empêcher leur réélection ; quelle comparaison possible avec le dialogue ouvert et public proposé par Ségolène Royal à François Bayrou qui l'a accepté ? Quelle comparaison avec les pressions qu'a subi le SPQR de la part de Sarkozy pour que ce débat n'est pas lieu !? finalement, Canal+, I-télé et France Inter accueilleront ce dialogue démocratique...
Une auditrice a accusé Ségolène Royal de défendre le libéralisme et d'avoir voté "oui" au TCE. J'ai voté "non" et je sais que mes camarades socialistes qui ont choisi l'option opposée ne l'ont pas fait par conversion au libéralisme (ou très très peu d'entre eux) mais parce qu'ils pensaient qu'on ne pouvait pas refuser un traité quel qu'il soit sous peine de mettre l'Europe en panne ; Ségolène Royal si elle est élue aura tout le loisir de démontrer le contraire en relançant l'Europe par le moteur franco-allemand et une Union plus forte fondée sur la zone Euro. Mais surtout si on peut considérer que de leur point de vue les électeurs d'extrême-gauche considèrent que Mme Royal n'est pas assez à gauche, peut-on laisser dire ceux qui préfèrent ne pas voter et faciliter ainsi l'élection d'un candidat réactionnaire politiquement et moralement et fervent défenseur de la doctrine économique libérale. Qui est l'ultra-libéral dans cette élection ? Qui est l'ami des patrons ? Qui met en danger la démocratie et l'intégrité de la nature humaine par ses propositions et ses déclarations nauséabondes ?
Il fut un temps où les partis trotskystes préféraient voir une bonne droite au pouvoir pour favoriser l'exaspération du peuple et accélérer la venue de la Révolution ; mais ce qui est en jeu aujourd'hui ce n'est même plus cela, et c'est ce qu'a compris Arlette Laguiller vieille militante révolutionnaire (d'une révolution improbable certes...) qui n'avait plus appelé à voter à gauche depuis 1981. Si Sarkozy emporte les élections, la démocratie sera en danger, les libértés publiques seront mises à mal, la culture n'aura plus droit de citer à la Télévision et l'émancipation des classes populaires sera de ce fait reculée de plusieurs dizaines d'années.
Alors électeurs d'extrême gauche, s'abstenir serait voter contre votre camp... Ne vous trompez de combat...
FRED

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans Parti Socialiste
commenter cet article

commentaires