Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 15:56
"Le PCF est en crise", selon Patrick Braouezec
NOUVELOBS.COM | 13.06.2007 | 16:33
"Il y a aujourd'hui à repenser la gauche, sans doute à refonder une gauche moderne, contemporaine et qui propose une alternative politique", juge le député.

Patrick Braouezec (Sipa)

Patrick Braouezec (Sipa)

Le député communiste Patrick Braouezec, en ballottage favorable dans la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis, a jugé, mardi 12 juin, que le Parti communiste Français traverse "une crise qui s'est approfondie à l'occasion de cette élection présidentielle".

"Je ne jette pas la pierre à Marie-George Buffet", a-t-il souligné invité de "A sa place vous feriez quoi?" sur France-Info et i>télé. Ce rénovateur qui a soutenu la campagne de José Bové a au contraire dénoncé "une erreur de stratégie d'une direction, d'une ligne politique".

 

Le PCF "n'est pas seul à être confronté à ce problème de crise politique", a-t-il d'ailleurs relevé, citant la situation des Verts et du Parti socialiste.

"Tirer toutes les conséquences"

 

"Il y a aujourd'hui à repenser la gauche, sans doute à refonder une gauche moderne, contemporaine et qui propose une alternative politique", a jugé Patrick Braouezec. "Je crois d'ailleurs que nous n'avons pas tiré toutes les conséquences du bilan de la gauche plurielle après l'échec de 2002", notamment en montrant "que nous étions un parti qui voulait avoir des responsabilités au gouvernement".

 

Le député communiste a aussi déploré que le rassemblement des différents partis de l'extrême gauche pendant la campagne du référendum contre le traité européen en mai 2005 "n'ait pas pu déboucher sur une candidature unitaire".

 

Cet échec n'est pas simplement dû à "une question d'ego, mais à des questions d'appareils", aussi bien au "Parti communiste Français qu'à la Ligue communiste révolutionnaire. Les deux à mes yeux sont responsables de cet échec et on voit aussi les conséquences de cet échec, de cette stratégie qui nous amènent à 1,9% au soir du premier tour" de l'élection présidentielle, a conclu Patrick Braouezec. (AP)

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans à Gauche...
commenter cet article

commentaires