Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 09:32
Plus rien  ne l'arrête  ; ce n'est pas non plus l'humilité et la modestie qui l'étouffe ni la capacité à se remettre un minimum en question quand elle vient d'offrir à la gauche sa troisième défaite présidentielle consécutive alors qu'on avait pas le droit de perdre cette fois-ci.
Une fois encore Madame Royal n'est pour rien dans le fiasco du 6 mai 2007 - les éléphants l'ont trahis, on l'a forcé à défendre des idées qu'elle ne jugeait pas crédible (les camarades de la gauche du parti qui l'ont soutenu en espérant un plat de lentilles apprécieront les exemples qu'elle donne), les socialistes n'étaient pas prêts et ne s'étaient pas rénovés...
Mais alors je repose les questions :
  • pourquoi a-t-elle sans cesse oscillé entre l'utilisation des éléphants et leur remise au placard ?
  • pourquoi n'a-t-elle pas dénoncé dans les congrès du Parti, dans la préparation du projet socialiste (1er semestre 2006), puis dans la campagne interne pour l'investiture, ces idées si peu crédibles et donc si dommageable ?
  • pourquoi n'a-t-elle pas cherché à porter la rénovation du PS lors des deux derniers congrès de 2003 et 2005, préférant se fondre dans gloubiboulga idéologiquement invertébré rassemblant Hollande, DSK, Aubry, Dray et même Fabius en 2003 ?
Ségolène Royal a donc menti durant toute la campagne d'investiture puis pendant la campagne présidentielle ! et aujourd'hui il faudrait la croire sincère quand elle dit qu'il faut précipiter les échéances pour le bien du parti, mais surtout pour profiter de la masse de certains nouveaux adhérents fanatisés par le ségoléno-pentecôtisme, plutôt que de leur permettre de prendre un peu de recul et la mesure des enjeux qui s'offrent à nous ?!! Cette dernière et rationnelle solution comporte pour elle le risque de faire apparaître durant le nécessaire inventaire de sa campane les erreurs d'analyse commises par son équipe et elle (je ne les rappelerai pas ici je vous renvois aux notes précédentes)...
Alors où se trouve la la sincérité !
FRED 
Ségolène Royal affirme avoir dû défendre des idées qu'elle ne jugeait "pas crédibles"
LEMONDE.FR avec AFP | 21.06.07 | 09h03  •  Mis à jour le 21.06.07 | 09h39

mic à 1 500 €, généralisation des 35 h. Selon Ségolène Royal, "ce sont des idées qui ne sont pas crédibles, pas cohérentes avec le projet socialiste". L'ex-candidate socialiste à la présidentielle les a pourtant défendues pendant sa campagne. Elle a "dû les reprendre dans son pacte présidentiel", a-t-elle précisé, mercredi 20 juin, lors de l'émission Question d'info (LCP-Le Monde-France Info).Parlant du smic à 1 500 € brut en 5 ans, "qui est une idée phare de Laurent Fabius", Mme Royal a rappelé que la mesure n'était pas évoquée "dans [sa] profession de foi". Cependant, a-t-elle ajouté, "certaines mesures [étaient] en même temps politiquement fondées : le message politique était de dire que les socialistes sont favorables à une augmentation des bas salaires".

"LES SOCIALISTES ONT ÉTÉ EN RETARD"

Ségolène Royal a aussi estimé que l'entrée dans le gouvernement Fillon de personnalités de gauche ou issues de la diversité devait "interpeller le PS". "Cela doit faire réfléchir. Je pense que la gauche a été en retard, les socialistes ont été en retard", a-t-elle affirmé.

Evoquant l'idéologie socialiste, l'ex-candidate à l'Elysée a jugé qu'il fallait "remettre en cause un certain nombre de choses". Selon elle, il faut "tout revoir de fond en comble, y compris le vocabulaire". Elle s'est dite "favorable à ce que les militants soient le plus rapidement possible appelés à trancher une ligne et des priorités" car "sinon, il y a un risque d'inertie" et de départ des militants.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

houhou 30/06/2007 00:47

Je ne suis pas militant socialiste et je ne suis pas ici pour faire de la provoc, ce n'est pas mon genre. Je ne croyais pas au projet socialiste car on sentait qu'il n'était pas porté par les dirigeants. Ce choix de Royal ressemblait plus un  choix par défaut. C'est dommage pour le PS. Je vous invite à réfléchir et à arrêter de jouer de la langue de bois. Faîtes votre révolution et ne vous laisser pas intimider par ces fonctionnaires du PS qui ont failli faire dans leur culotte en criagnant de perdre leur fonction de député.

FARAVEL 01/07/2007 10:38

Votre dernière phrase est assez insultante et déplacée... Quant à la révolution qui nous reste à faire, c'est d'assumer sans complexe une volonté de transformer la société en remettant la solidarité au coeur. Le problème du PS n'est pas d'avoir eu Ségolène Royal comme candidate, cette erreur n'a été qu'une conséquence d'un travers plus ancien : celui qui fait que depuis 20 ans nous faisons de l'analyse portée par la droite sur la société et l'économie le point de départ de notre réflexion...FRED

Fabien 23/06/2007 09:55

Je suis un peu estomaqué par les dernières déclarations de Ségolène ROYAL avouant qu'elle défendait des idées auxquelles elle ne croyait pas !!! C'est inouïe d'attaquer ainsi le projet des socialistes adoptés en juin 2006, à l'unanimité des militants socialistes. Ségolène ROYAL a donc menti pendant la campagne d'investiture, puis après aux Français, dans la campagne électorale. J'ai loyalement fait sa campagne comme tous les militants socialistes... et aujourd'hui je me sens humilié... une de plus ! Oui au renouvellement idéologique et politique du PS... mais pas de cette manière, en réglant des comptes personnels et en insultant l'ensemble des militants socialistes. Amicalement. Fabien.

FARAVEL 23/06/2007 10:29

Mon cher Fabien,je crois que tu exprimes là un sentiment partagé par de nombreux camarades. Nous nous retrouverons début juillet pour nous organiser, tu recevras un courrier. N'hésites pas à être accompagné par des camarades qui partagent nos réflexions qu'ils soient "anciens" ou "nouveaux".FRED

Fab 21/06/2007 14:38

c'est triste mais je te l'avais dit, y'a des craquements dans la maison socialiste....Maintenant faut choisir, soit tu continues à colmater les fissures en espérant que les fondations vont se remettre soit tu reconstruits ailleurs

FARAVEL 21/06/2007 14:56

Pour reconstruire ailleurs, encore faut-il colmater les brèches ici... Les champs de ruines n'ont jamais rien donné de bon, que de la désespérance et de la rancoeur... Pour sortir l'Allemagne de l'ornière après 1945, il a fallu le plan Marshall et la construction européenne. CQFD