Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 08:45

Polémique après l'entrevue entre le Pape et un antisémite
Par Pierre Rouchaléou (Journaliste)    00H40    10/08/2007

Le Vatican tente de désamorcer les critiques concernant la visite du père polonais Rydzyk, directeur de Radio Maryja.

Le Pape et Tadeusz Rydzyk (Reuters)

(De Berlin) Depuis des années, la radio polonaise ultra catholique et nationaliste Radio Maryja, n’a de cesse de tenir des propos antieuropéens et même antisémites. L'audience que le pape Benoît XVI a accordé dimanche à son directeur, le prêtre Tadeusz Rydzyk, soulève une vague de protestations internationales.

 

Dans une lettre adressée au Saint-Siège, le Congrès juif européen s’est dit choqué par cette audition du pape et a fait part de son émoi auprès du Vatican. "Les propos antisémites de Tadeusz Rydzyk sont toujours retransmis par sa radio", a rapporté le quotidien La Reppublica en citant la lettre de protestation. Benoît XVI avait brièvement reçu le sulfureux ecclésiastique polonais dimanche dernier, en compagnie d’autres pèlerins dans sa résidence d'été de Castel Gandolfo, près de Rome.

 

Dans un communiqué, le Saint-Siège a indiqué que la réunion ne porte en aucun cas atteinte aux bonnes relations qu’entretiennent juifs et chrétiens. "Le fructueux dialogue entre juifs et chrétiens n’est nullement menacé par la salutation donnée par le Saint-Père au directeur de Radio Maryja", a minimisé le cardinal Achille Silvestrini.

 

Radio Maryja a donné de cette banale rencontre une autre version, puisqu’elle rapporte que le pape a remercié "les milliers d’auditeurs de Radio Maryja pour leurs prières et a béni Radio Maryja pour son travail". Mais, selon le communiqué, la rencontre entre le directeur de Radio Maryja et Benoît XVI se serait limitée à un simple "baisemain".

 

Des cercles proches du Vatican ont fait savoir que "le pape recevait à Castel Gandolfo de nombreuses personnes qui en font la demande et dont on ne sait généralement rien, sauf quand celles-ci font elles-mêmes état de la rencontre".

 

Connue pour distiller en permanence des propos antisémites, Radio Maryja a été fondée il y a 15 ans par le père rédemptoriste Tadeuyz Rydzyk. Basée à Torun (au nord de la Pologne), Radio Maryja diffuse régulièrement des opinions nationalistes, anti-européennes et antisémites. La station, qui revendique 3 millions d'auditeurs (un million, selon des statistiques indépendantes), possède aussi un quotidien national, Nasz Dziennik, une station de télévision, Trwam, et une école supérieure de journalisme - pour laquelle une aide auprès de l'Union européenne a été sollicitée.

 

En 2006, le Congrès juif européen avait en vain engagé des poursuites judiciaires. Mais la radio jouit de la protection du gouvernement polonais. Lors de la campagne présidentielle de 2005, elle a franchement soutenu le PiS (le droit et la justice), le parti des frères jumeaux Lech et Jaroslaw Kaczynski.

 

Face à la contestation suscitée en Pologne et à l’étranger par le contenu de ses programmes, le Vatican avait demandé l’an dernier que Radio Maryja soit placée sous observation par l’épiscopat polonais. Le rapport qu’il en a fait n’a rien changé. Propriété de l’ordre des Rédempteurs, le groupe du catholique berlusconien Tadeusz Rydzyk échappe au contrôle des évêques. Son supérieur, le Père Zdzislaw Klafka, l'a ouvertement soutenu et blanchi des récentes accusations d'antisémitisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans Europe
commenter cet article

commentaires