Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 15:26
L'ancien président polonais emmène la gauche aux élections
LE MONDE | 28.09.07 | 15h57  •  Mis à jour le 28.09.07 | 15h57
VARSOVIE CORRESPONDANTE

e face-à-face est pressenti comme l'un des moments forts de la campagne électorale pour les élections législatives anticipées du 21 octobre : programmé lundi 1er octobre au soir, un débat télévisé opposera le premier ministre Jaroslaw Kaczynski, chef de file de la droite conservatrice au pouvoir (Droit et justice, PiS), et Aleksander Kwasniewski, l'ancien président social-démocrate propulsé à la tête de la grande coalition de centre-gauche (Gauche et démocrates, LiD).

M. Kwasniewski, qui ne brigue pas de siège lui-même, est, depuis le 23 septembre, le candidat de sa coalition pour le poste de premier ministre en cas de victoire, peu probable, au prochain scrutin. Pour l'heure, elle ne recueille que 10% à 16% des intentions de vote, loin derrière la droite libérale (PO) et la droite conservatrice, créditées l'une et l'autre par les sondages de 22% à 30%.

Formé à l'occasion des élections locales de 2006, LiD s'est imposée comme la 3ème force politique du pays. Hétérogène, voire contre-nature, la coalition regroupe 4 partis, dont les sociaux-démocrates, venus du communisme, qui ont gouverné jusqu'en 2005, et les démocrates libéraux, issus, comme les frères Kaczynski, du syndicat Solidarité. L'émergence du LiD a rééquilibré la scène politique, dominée par la droite depuis l'échec de la gauche aux élections de 2005.

PAS CHANCELANT
Venu du communisme, élu à la tête de l'Etat en 1995 face au président sortant Lech Walesa, reconduit en 2000, M. Kwasniewski s'est retiré en 2005, au terme de son 2nd quinquennat. Nommé président du Conseil pour le programme du LiD en juin, il reste, à 52 ans, un des hommes politiques les plus populaires en Pologne - numéro deux, derrière l'actuel ministre de la santé, Zbigniew Religa, et devant Lech Walesa, selon une enquête de l'institut CBOS publiée mi-septembre. "L'Elvis de la scène politique polonaise", selon le sociologue Norbert Maliszewski, a le sourire enjôleur et le contact facile. Son grand succès est d'avoir échappé à l'étiquette postcommuniste. "La plupart des Polonais ont oublié son parcours communiste parce qu'il était présent à la Table ronde et a incité le clan communiste à accepter les accords qui allaient aboutir à la tenue des premières élections semi-libres", jauge le sociologue Edmund Wnuk-Lipinski, recteur du Collegium Civitas.

L'ancien président a cependant commis beaucoup de bévues. Les Polonais n'ont pas oublié son pas chancelant et son élocution difficile en septembre 1999, lors de la commémoration du massacre des officiers polonais par les Soviétiques à Kharkov (Ukraine). Plus récemment, le 7 septembre, il a déclenché un tollé pour avoir, dans un entretien au magazine allemand Vanity Fair, invité Berlin à durcir ses relations avec Varsovie en cas de victoire du PiS aux élections législatives.

S'il confirme le retour politique de M. Kwasniewski, le débat télévisé de lundi est destiné à faire de l'ombre au leader de la droite libérale, Donald Tusk, véritable rival des frères Kaczynski dans cette élection.

Les ténors des deux droites s'affronteront dans les urnes le 21 octobre dans la capitale. Un fait inédit puisque M. Tusk briguait jusqu'à présent son poste de député à Gdansk. Le choc des deux droites pourrait se faire à la faveur des libéraux. Selon un sondage publié, lundi, par le quotidien conservateur Rzeczpospolita, M. Tusk recueillerait 37% des voix, contre 28% pour son concurrent conservateur.

Célia Chauffour
Article paru dans l'édition du 29.09.07

Partager cet article

Repost0

commentaires