Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 13:51
Le temps de parole de Nicolas Sarkozy ne sera pas décompté, selon le CSA
Vu sur le Web
LEMONDE.FR | 03.10.07 | 12h58  •  Mis à jour le 03.10.07 | 13h07

nterpellé fin septembre par François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, et Didier Mathus, député (PS) de Saône-et-Loire, sur l'omniprésence de Nicolas Sarkozy dans les médias, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), Michel Boyon, a rendu son avis.

MM. Hollande et Mathus lui demandant de prendre en compte le temps de parole du président de la République au même titre que celui du gouvernement, M. Boyon leur a répondu par la négative dans une lettre publiée mercredi 3 octobre sur le site du Conseil.

INTERVENTIONS RELEVÉES "À TITRE D'INFORMATION"

Le président du CSA souligne que "le temps de parole du président de la République n'a jamais été pris en compte pour l'application des règles définies par les autorités successives de régulation de l'audiovisuel depuis 1982". Ce temps, a-t-il ajouté, "n'est pas intégré dans l'appréciation par le Conseil des équilibres de temps de parole".

Par contre, M. Boyon indique que "si des modifications constitutionnelles intervenaient, la position du Conseil supérieur de l'audiovisuel serait susceptible d'évoluer", avant de rappeler que le CSA procède "régulièrement au relevé des interventions du président de la République (...) à titre d'information".

Le Monde.fr

Partager cet article

Repost0

commentaires