Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 17:24
Quel est la dépêche qu'il faut lire ???

Royal pense pouvoir entrer à l'Elysée sans le soutien d'un parti

09.12.07 | 14h47
OAS_AD('Frame1');
Agrandir la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Imprimer cet article
 
PARIS (Reuters) - Ségolène Royal estime qu'il est possible de gagner l'élection présidentielle en France sans le soutien d'un parti politique.

Interrogée sur ce point dimanche, l'ancienne candidate socialiste à l'Elysée a répondu : "Je pense (que oui)".

 

Pour y parvenir, a-t-elle ajouté sur le plateau de Canal+, "il faut une très grande cohérence (...) un travail de longue haleine (...), beaucoup de modestie, d'humilité".

 

"C'est comme cela que je compte m'engager", a souligné Ségolène Royal, qui n'en a pas dit plus sur ses intentions dans les prochains mois, notamment sur la question de savoir si elle briguera la succession de François Hollande à la tête du PS.

 

"Je m'inscris à la fois dans le Parti socialiste et aussi en dehors du Parti socialiste", a-t-elle simplement dit.


CORRECTION - - Ségolène Royal et le rôle du PS dans la course à l'Elysée

10.12.07 | 14h09
OAS_AD('Frame1');
Agrandir la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Imprimer cet article
Bien lire dans notre dépêche transmise dimanche 9 décembre une correction au 2e paragraphe, à savoir omettre entre parenthèses. Une version corrigée et actualisée suit.

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal est restée vague dimanche sur le rôle qu'un parti politique, en l'occurrence le PS, joue pour gagner l'élection présidentielle en France.

Interrogée sur le point de savoir si on pouvait gagner une élection présidentielle "sans avoir le parti derrière soi", l'ex-candidate socialiste à l'Elysée n'a pas répondu directement et a déclaré, sur Canal+ :

"Je pense, et l'expérience vient de le montrer, qu'il faut une très grande cohérence entre l'organisation politique, c'est aussi un travail de longue haleine (...), beaucoup de modestie, d'humilité".

"C'est comme cela que je compte m'engager", a souligné Ségolène Royal, qui n'en a pas dit plus sur ses intentions dans les prochains mois, notamment sur la question de savoir si elle briguera la succession de François Hollande à la tête du PS.

"Je m'inscris à la fois dans le Parti socialiste et aussi en dehors du Parti socialiste", a-t-elle simplement ajouté.

Gilles Trequesser

Partager cet article

Repost0

commentaires

Julien 11/12/2007 19:27

Ce n'est pas "Ségolène est de plus en plus difficile à suivre... " mais bien l'agence Reuters qui s'est planté comme un gamin!Le journaliste Daniel Schneidermann en fait bien la démonstration (ci-dessous). Édifiant !http://arretsurimages.net/post/2007/12/10/Quand-Reuters-invente-un-que-oui-dns-la-bouche-de-Royal