Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 10:32
villiers.jpgPeut-on me dire pourquoi une intervention massive des forces de l'ordre en arme dans le secteur du Val d'Oise avait besoin de la présence également massive des caméras de la presse ? et plus de 50 flics par personne arrêtée, ça fait pas un peu too much ? Bon c'est sûr, ça en jette aux caméras...

Fred


 
L'opposition critique une "intervention policière médiatisée"
LEMONDE.FR avec AFP | 18.02.08 | 10h16  •  Mis à jour le 18.02.08 | 12h57

près l'importante intervention des forces de l'ordre à Villiers-le-Bel, Sarcelles et Arnouville-les-Gonesse (Val-d'Oise), Ségolène Royal a dénoncé "une opération policière médiatisée". "Quand des caméras accompagnent des opérations policières massives en période [de campagne pour les élections] municipales, c'est une façon d'influencer l'opinion, de vouloir faire peur", a déclaré sur France-Inter l'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle. "Le président de la République en revient au vieux réflexe de politique spectacle sécuritaire". Pour le Parti communiste français, "cette opération de police avait manifestement d'autres objectifs que la seule recherche de la vérité au vu du nombre de rédactions mobilisées pour couvrir l'événement. On peut même parler de gigantesque cirque médiatique", affirme le PCF dans un communiqué.

Interrogé sur Europe 1, François Bayrou a jugé quant à lui "nécessaire de respecter le droit, la loi et la justice. Des incidents comme ceux qui ont eu lieu doivent avoir des suites". Par contre, le président du MoDem fait le même constat au sujet de la médiatisation de l'intervention, estimant que la "justice ne doit pas s'accompagner d'une mise en scène".

LE MAIRE PRÉVENU À 6 H 2, APRÈS LES MÉDIAS
Le maire de Villiers-le-Bel, Didier Vaillant (PS), a expliqué dans la matinée avoir été prévenu par la préfecture à "6 h 2" , "après les médias", qu'une intervention policière se déroulait dans sa commune. "Il n'est pas normal que la justice travaille de cette manière. Une opération de cette nature ne doit pas être médiatisée ainsi."

Au sein même du gouvernement, des voix se sont élevées pour protester contre la présence en nombre de journalistes. La ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, a indiqué lors d'une conférence de presse qu'elle regrettait "profondément que des fuites aient conduit à une médiatisation importante de cette opération, parce que cette médiatisation pouvait avoir des conséquences graves, nuire à [sa] bonne réalisation". Cependant, a poursuivi la ministre, "nous devions interpeller des personnes qui avaient commis des actes graves, alors cessons de polémiquer sur le fait que ce soit su, ce qui est important, c'est que cela se soit fait".

Pour le secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique, André Santini, interrogé sur France 2, il fallait prouver qu'il n'existe pas de "zone de non-droit" en France. "On avait frappé un commissaire, on a tiré sur des policiers. Le gouvernement ne pouvait pas laisser passer ça".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans Carton Rouge !
commenter cet article

commentaires