Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 15:08
Je ne peux m'empêcher de revenir sur une actualité chaude... Celle de la polémique qui accompagne l'ouverture du salon du Livre, mettant cette année à l'honneur, les écrivains israéliens de langue hébraïque (y compris un arabe israélien écrivant en hébreu, je le précise).
Plusieurs Etats arabo-musulmans ont choisi de boycotter cette manifestation culturelle, au prétexte qu'elle était inaugurée hier soir par Shimon Péres, chef de l'Etat hébreu, et par "soutien aux souffrances du peuple palestinien" dont l'union des écrivains aurait appelé initialement au boycott.
Le conflit israélo-arabe est une plaie morale que personne ne peut éviter et nier. Mais je trouve assez fallacieux d'appeler au boycott d'une manifestation culturelle quand le pays et les auteurs invités sont Israël et ses ressortissants : le fait même que le pays éponyme du salon de cette année ait été choisi pour signifier le 60ème anniversaire  de la création de l'Etat d'Israël démontre qu'en fait ce n'est pas la politique actuelle de l'Etat d'Israël, l'occupation des territoires palestiniens ou la souffrance du peuple palestinien, qui motiveraient réellement le boycott mais l'existence même d'Israël. Il y a un moment où il faut arrêter de montrer l'arbre quand la forêt des sentiments inavouables et odieux se cache derrière.
Je comprendrais qu'à la rigueur comme le fait Tahar Ben Jelloul (voir émission "Du Grain à moudre" plus bas) l'on boycotte l'inauguration effectuée par Shimon Péres car il serait nécessaire de séparer Etat, Littérature et Culture, mais qu'ensuite on participe au débat et au salon. Quelques écrivains arabes le feront et c'est heureux, c'est la démonstration la plus marquante de l'instrumentalisation politique et haineuse des malheurs du peuple palestinien par les dictatures arabes et musulmanes.
Les auteurs invités sont des personnalités éminemment critiques de la politique menée par Sharon puis Olmert, ils méritent qu'on vienne débattre avec eux et jeter des ponts pour préparer la paix et la création d'un deuxième Etat , le palestinien, à côté d'Israël.
Fred

Du Grain à moudre, le 13 mars 2008 : "
Faut -il accueillir les écrivains israéliens au Salon du Livre ?" - écouter
Le 7-10 de France Inter avec Avraham B. Yehoshua le 14 mars 2008 :
L'invité du 7-10
Interactiv'
Les Matins de France Culture le 14 mars 2008 : l'invité David Grossman - écouter

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans Culture
commenter cet article

commentaires