Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 13:20



Du grain à moudre


Du grain à moudre

par Julie Clarini et Brice Couturier
du lundi au vendredi de 18h30 à 19h15


 

émission du lundi 8 septembre 2008
Les intégristes sont-ils infiltrés au cœur du Vatican ?



de Brice Couturier




Ecoutez



L’élection, en 1978, de Jean-Paul II à la tête de l’Eglise catholique aurait marqué un tournant, un tournant vers la droite. Fini, le flirt avec les marxistes sud-américains au nom de la théologie de la libération, exeunt les prêtres-ouvriers engagés dans le combat syndical, excommuniés, les jésuites et autres dominicains castristes ou maoïsant, tellement tendance dans les années 60/70… Anti-communiste parce que venu de Pologne, inquiet d’une possible contamination de l’Eglise par le relativisme moral ambiant, Karol Wojtyla dit Jean-Paul II aurait interrompu un mouvement engagé par Jean XXII à l’époque du Concile Vatican II. Du coup, nous disent Caroline Fourest et Fiammetta Venner, les traditionnalistes, un temps au bord du schisme, ne sont plus seulement tolérés aux marges de l’Eglise, ils se sont désormais installés en son cœur.
Le livre que signent Caroline Fourest et Fiammetta Venner braque les projecteurs de l’enquête sur deux mouvements aux pratiques «pas très catholiques» ; les Légionnaires du Christ, fondés au Mexique, mais déjà très présents aux Etats-Unis et en Irlande et, bien sur, le fameux Opus Dei, dont l’inquiétante réputation alimente nombre de fantasmes – comme le Da Vinci Code l’a abondamment illustré.
Peut-on résumer l’ensemble de la politique religieuse du Vatican à partir d’une description de ces deux mouvements ? Est-il exact que cette politique soit dorénavant orientée dans le sens d’une lutte plus ou moins feutrée avec les mouvements évangélistes protestants, en constante progression, alors que les églises se vident ou sont transformées en lieu d’exposition ? Le catholicisme est-il passé d’un œcuménisme tolérant à une position offensive de conflit ouvert avec les autres religions ?
Telles sont quelques unes des questions que pose le livre de Caroline Fourest et Fiammetta Venner.



Invités






Caroline Fourest.  Journaliste
Enseigne à Sciences –Po
Chroniqueuse aux Matins de France Culture


 





Gérard Leclerc.  Journaliste
Editorialiste à France Catholique, à Famille Chrétienne et au Figaro



 









les livres







 

Caroline Fourest et Fiammetta Venner
Les nouveaux soldats du Pape

Panama - 4 septembre 2008

 
   
 
 


Le catholicisme donne parfois le sentiment d'avoir réussi son aggiornamento. Pourtant l'élection de Benoît XVI signe le triomphe des intransigeants au détriment des catholiques modernistes. Jusqu'où ce virage réactionnaire de l'Église catholique ira-t-il ? Jusqu'à faire du Concile de Vatican II une parenthèse bien vite refermée ? Jusqu'à Vatican moins II ?

C'est ce qu'ont voulu savoir Caroline Fourest et Fiammetta Venner en enquêtant sur les relations du Saint-Siège avec trois des courants les plus sulfureux du catholicisme contemporain : l'Opus Dei, la Légion du Christ et les traditionalistes.




Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL
commenter cet article

commentaires