Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 17:57
on verra à cette occasion qui est réellement pour la rénovation et la pacification des pratiques

Les socialistes languedociens préparent l'investiture de Frêche dans le dos d'Aubry

Par Stéphane Alliès - 28 juillet 2009 - Mediapart.fr

Ce devait être un acte fort de la nouvelle première secrétaire du PS. Martine Aubry l'a assuré: Georges Frêche ne serait pas investi par le PS lors des prochaines élections régionales. Mais en réalité, la partie s'avère bien plus complexe.

Ainsi, une correspondance entre le premier fédéral de l'Hérault Robert Navarro (proche de Frêche) et le secrétaire régional des Verts Languedoc-Roussillon Emmanuel Reynaud laisse entrevoir une toute autre destinée pour le président sortant, exclu du parti socialiste depuis janvier 2007, pour ses propos sur les harkis «sous-hommes» et le trop grand nombre de noirs en équipe de France de football.

Entamées en avril par Navarro, l'échange épistolaire visant à convenir d'une date pour se rencontrer en vue d'éventuelles négociations n'est jamais allé plus loin, les Verts faisant de la non-reconduction de Georges Frêche un préalable à toute discussion [Retrouvez les différentes lettres, rendues publiques par le parti écologiste, sous l'onglet "Prolonger" ou sur le blog de Reynaud]. Et lors du dernier courrier envoyé par le patron du PS héraultais le 20 juillet dernier (ici en PDF), une phrase donne officiellement le ton:

«Les militants socialistes désigneront démocratiquement leur tête de liste aux régionales à la fin du mois
de septembre. Ils décideront en toute souveraineté s’ils investissent Georges Frêche ou lui préfèrent un ou
une autre. C’est le seul renseignement que je puisse te donner pour l’heure.»

Non-cumul et limite d'âge?

Pourtant, selon la circulaire envoyée (ici en PDF) par Martine Aubry le 10 juillet dernier aux premiers fédéraux au sujet des régionales, il est spécifiée dans l'article 3 que, «au sein du PS, les candidat(e)s à une fonction élective publique doivent être à jour de leurs cotisations de militants et d'élus au moment du dépôt de leur candidature et justifier d'une adhésion au PS depuis trois années consécutives au 1° mars 2010.»

Dans l'entourage d'Aubry, on ne cachait pas jusqu'ici la difficulté de l'exercice. Assurant que «Martine veut tenir bon sur ce dossier», le député François Lamy reconnaissait, en marge du séminaire de la direction à Marcoussis, recevoir «des centaines de mails de militants locaux en faveur de Frêche, y compris des soutiens locaux de Benoît Hamon». Et de soupirer alors: «Le problème, c'est qu'on a là-dessus une position de principe, mais qu'aucun média ne s'y intéresse. Et quand arriveront les investitures, le seul truc qu'on retiendra, ce sera comme d'hab' le refrain de l'autoritarisme de Solférino contre les socialistes locaux qui, eux, gagnent les élections…»

Un autre des conseillers d'Aubry confie réfléchir à établir des critères comme le mandat unique ou une limite d'âge à 70 ans pour les têtes de liste, afin de tenter de sortir de l'embrouillamini qui s'annonce. Car il y a une autre difficulté de taille pour la direction du PS: l'absence d'une figure régionale pour contrer Frêche. La maire de Montpellier Hélène Mandroux, qui s'émancipe tant bien que mal de son mentor, a choisi de concentrer ses efforts politiques des mois à venir pour récupérer la présidence de la communauté d'agglomération, encore dirigée par Frêche.

Quant au premier fédéral de l'Aude, Eric Andrieu (un proche de Vincent Peillon), il a fait voter une position alambiquée par sa fédération, annonçant que s'il «fera acte de candidature pour le poste de Premier des Socialistes en Languedoc-Roussillon» lors du vote militant prévu dans toutes les régions le 1er octobre prochain, Georges Frêche sera «la tête de la liste soutenue par les socialistes aux élections régionales du mois de mars 2010». Une telle désignation qui pourrait mettre à mal toute tentative d'union de la gauche.

Bové et Mélenchon contre Royal?

Verts, Parti de gauche et communistes locaux ont fait savoir leur ras-le-bol sur un blog commun et appellent publiquement à en finir avec Frêche qui, selon eux, «n’incarne plus qu’un système clientéliste et clanique à bout de souffle». Déjà Jean-Luc Mélenchon laisse entendre qu'il serait intéressé par une candidature contre "l'empereur de Septimanie. Et José Bové a promis de s'engager dans la campagne, voulant par exemple promouvoir avec Europe-Ecologie un «pacte de déontologie politique» excluant toute alliance de second tour avec une liste PS emmenée par Frêche.

La cuisine interne socialiste pourrait enfin venir perturber les velléités anti-fréchistes de Martine Aubry. Soutien de poids (4.500 cartes dans l'Hérault, 3.700 dans l'Aude) de Ségolène Royal lors du dernier congrès de Reims, le président du Languedoc-Roussillon espère compter sur leur bienveillance au moment des débats de septembre sur les investitures. Et l'on se demande déjà si une rencontre sera organisée entre la présidente de Poitou-Charentes et son homologue languedocien (qu'elle avait défendu en novembre 2008), lors de la fête de la fraternité organisée par Désirs d'avenir, le 19 septembre prochain à Montpellier.


Links:
[1] http://www.mediapart.fr/club/blog/stephane-allies
[2] http://www.midilibre.com/articles/2009/06/16/20090616-Freche-Martine-Aubry-ne-veut-pas-de-Freche-pour-les-regionales.php5
[3] http://tf1.lci.fr/infos/france/politique/0,,3385534,00-georges-freche-exclu-parti-socialiste-.html
[4] http://reynaud.emmanuel.free.fr/?p=110
[5] http://reynaud.emmanuel.free.fr/wp-content/courrier-de-m-navarro-20-07-2009.pdf
[6] http://www.mediapart.fr/journal/france/100709/la-maison-commune-d-aubry-fait-un-flop-gauche
[7] http://www.mediapart.fr/journal/france/170709/pourquoi-martine-aubry-choisi-de-taper-sur-les-doigts-de-manuel-valls
[8] http://www.mediapart.fr/journal/france/080709/au-ps-un-petit-seminaire-pour-une-grosse-crise
[9] http://www.montpellier-journal.fr/fichiers/circulaireps.pdf
[10] http://www.ps11.fr/spip.php?page=global&id_rubrique=74&id_article=327
[11] http://valeursdegauche.blog.free.fr/index.php?
[12] http://www.mediapart.fr/journal/france/050709/avant-les-vacances-cohn-bendit-and-co-promettent-une-ecologie-politique-autono
[13] http://www.youtube.com/watch?v=3m710F4HTXs
[14] http://coeur-a-gauche.over-blog.com/article-33813713.html
[15] http://reynaud.emmanuel.free.fr/wp-content/courrier-robert-navarro-ps-regionales-2010-1.pdf
[16] http://reynaud.emmanuel.free.fr/wp-content/courrier-robert-navarro-2004092.pdf
[17] http://reynaud.emmanuel.free.fr/wp-content/courrier-d-fede-ps-navarro-juin2009.pdf
[18] http://reynaud.emmanuel.free.fr/wp-content/courrier-navarro-010709.pdf
[19] http://reynaud.emmanuel.free.fr/wp-content/courrier-navarro-280709.pdf

Partager cet article

Repost0

commentaires