Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 10:46
e syndicat de la magistrature a appelé, lundi 25 septembre, les magistrats de Bobigny à se rassembler devant le tribunal, vendredi 29, et l'ensemble des juridictions à tenir des assemblées générales dans les jours prochains.

Lors de la réunion organisée sur la Seine-Saint-Denis entre les responsables de la police et de la justice, lundi, à la chancellerie, le garde des sceaux, Pascal Clément, n'a pas "condamné clairement" les attaques de Nicolas Sarkozy contre la justice, comme le lui avaient demandé dans la matinée les personnels de Bobigny, dont le procureur et le président du tribunal. Pour sa part, le président du tribunal pour enfants, Jean-Pierre Rosenczveig, a boycotté la réunion.

La chancellerie a annoncé quelques mesures, dont ni le budget ni le calendrier d'application n'ont été précisés. Le parquet de Bobigny devrait mettre sur pied un service de l'exécution des peines spécifique aux mineurs. Le foyer de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) d'Aubervilliers, fermé il y a 5 ans, va rouvrir. Outre les quinze postes d'éducateurs qui lui étaient déjà affectés, 10 éducateurs vont être affectés aux quartiers les plus difficiles de Seine-Saint-Denis pour mieux suivre les mineurs délinquants.

Par ailleurs, il a été demandé à l'Observatoire national de la délinquance de mettre sur pied une antenne départementale, afin que police et justice du 93 s'entendent sur les mêmes chiffres. La direction de la Protection judiciaire de la jeunesse évoque le nombre de 5 000 mineurs passant en une année dans ses services en Seine-Saint-Denis, dont 15% de réitérants, parmi lesquels 150 adolescents très difficiles. Lors de la réunion, le préfet a souligné pour sa part que 15 000 adolescents de moins de 18 ans étaient déscolarisés dans ce département.


Télécharger la note du préfet de Seine-Saint-Denis sur les résultats de la politique de Sarkozy dans son département : 815110_note-prefet9-3.pdf

Partager cet article

Repost0

commentaires