Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 16:12

> Univers
IDEES


Du grain à moudre
par Julie Clarini et Brice Couturier
du lundi au vendredi de 17h à 18h
Du grain à moudre

@ contact présentation aujourd'hui à venir archives


Ecoutez




émission du mercredi 25 octobre 2006
Les classes moyennes décrochent



Invités

François Dupuy.  Sociologue.
Auteur "La fatigue des élites : le capitalisme et ses cadres", La république des idées, Seuil, avril 2005.

Hakim El Karoui.  Membre du Conseil scientifique de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. Président du Club XXIème siècle.
Ancienne plume de Jean-Pierre Raffarin.
Auteur "L'avenir d'une exception", Flammarion, octobre 2006.

Christophe Guilluy.  Géographe consultant, Directeur du bureau d'études géographiques et urbaines MAPS.
Auteur "Atlas des nouvelles fractures sociales en France", Autrement, 2006.

Jean Ruhlmann.  Maître de conférence en histoire contemporaine à l'université Lille 3.
Auteur article "Les discours sur les classes moyennes, aux frontières du visible et de l'invisible", in La France invisible, sous la dir. de Stpéhane Beaud, Joseph Confavreux, Jade Lindgaard, La découverte, octobre 2006. "Ni bourgeois ni prolétaires : la défense des classes moyennes en France au XXe siècle", Seuil, 2001.

Edoardo Narduzzi (au téléphone).  Professeur en technologies de la communication à l'Université de Rome, Chef d’entreprise, Journaliste.
Auteur "La fin des classes moyennes : ou l'avènement de la société low cost", (avec Massimo Gaggi), Liana Levi, octobre 2006.





les livres


Jean Ruhlmann
Ni bourgeois ni prolétaires : la défense des classes moyennes en France au XXe siècle
Seuil. Coll. l'Univers historique - 2001

Qu'est-ce que les classes moyennes ? C'est au cours de la première moitié du XXe siècle que la question commence à se poser. La définition est difficile, car cette catégorie sociale est très hétérogène. Mais sa force numérique devient un enjeu électoral.
Des mouvements ont voulu les représenter, les défendre. Jean Ruhlmann les décrit, en suit l'évolution, analyse leur idéologie. D'une république à l'autre, l'histoire de ces tentatives est indissociable de problèmes plus vastes : les rapports entre la gauche au pouvoir et des milieux qui ne se reconnaissent ni dans le prolétariat ni dans la grande bourgeoisie.
C'est à travers le prisme de cette défense sociale que se dégage l'identité de ces classes moyennes, promises à l'anéantissement par Marx et longtemps oubliées par les historiens.
- présentation de l'éditeur -


Narduzzi - Gaggi
La fin des classes moyennes
Liana Levi - 12 octobre 2006

Commander

Description de l'éditeur :
Après avoir été pendant deux siècles l’élément porteur de la société occidentale, les classes moyennes sont sur le point de s’éclipser. Les changements imposés par la globalisation semblent avoir raison d’elles. Ce qui les attend ? Consommer au sein de la révolution « low cost » aussi bien l’habillement, que l’habitat, le tourisme, le téléphone, les transports. Et bientôt les services publics. Inaptes à se plier aux mutations, elles s’interrogent avec angoisse sur leur avenir. Cet essai éclaire de façon inédite l’un des points primordiaux de la crise que tous les pays occidentaux traversent aujourd’hui et pose la question fondamentale : comment sera la société de demain privée de classes moyennes ?


Louis Chauvel
Les classes moyennes à la dérive
Le Seuil - 12 octobre 2006

Commander

Partager cet article

Repost0

commentaires