Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 15:54
Nicolas Sarkozy propose de créer un ministère de l'immigration

icolas Sarkozy a présenté l'immigration comme l'un des thèmes majeurs de sa campagne pour l'élection présidentielle. Pour le candidat de l'UMP, qui s'exprimait lundi lors d'une conférence de presse, "jamais le fossé n'a été aussi profond", dans l'approche de ce sujet, entre "les élites et la sensibilité dominante dans la population française". Il s'est dit "sidéré par la force des tabous qui dominent" à ce propos.

Le ministre de l'intérieur a défendu son bilan en la matière et notamment sa loi du 24 juillet 2006 sur l'immigration choisie, dont l'objectif est de faire passer l'immigration de travail de 7 à 50% de l'immigration régulière. "Beaucoup reste à faire pour aller plus loin", a-t-il pourtant reconnu, avant de lancer "quelques pistes pour l'avenir" :

Ministre de l'immigration. Le candidat à la candidature de l'UMP souhaite "la nomination d'un ministre chargé de l'immigration, qui sera à la tête de toutes les administrations responsables de ce dossier". A sa charge notamment : "la maîtrise de l'immigration familiale, la lutte contre les abus et la fraude et l'assouplissement des conditions de l'immigration dont notre économie a besoin".

Traité international sur les migrations. Rappelant la nécessité de "bâtir une grande politique de codéveloppement", il juge "urgent d'ouvrir le grand chantier d'un traité sur les migrations internationales". L'application de ce traité, stipulant "des droits et des devoirs pour les Etats et les migrants", incomberait à "une agence internationale".

Aide au retour. Il préconise également de "généraliser la politique d'aide aux microprojets en faveur des migrants de retour dans leur pays". Le nombre de ces migrants a doublé en 2006, pour s'élever à 2 000 personnes.


Cette orientation de Nicolas Sarkozy laisse à penser que le ministre-candidat va vouloir déplacer le centre de gravité de la campagne électorale vers des sujets qui affolent généralement les passions, en actionnant des réactions souvent irrationnelles dans la population, plutôt que d'aborder les véritables préoccupations concrètes et vitales de la très grande majorité des Français, sur lesquels il sera en grande difficulté (y compris face à Ségolène Royal) : emploi, chômage, pouvoir d'achat, mondialisation, protection sociale, santé, retraites, services publics...
Cependant, si le travail des socialistes et de la gauche doit bien entendu rappeler toujours l'attention du pays sur les véritables enjeux de son avenir, il apparaissait à tout le moins nécessaire de préciser le discours du Parti socialiste sur l'immigration et le co-développement, car "l'immigration partagée" du PS se distingue mal de "l'immigration choisie" de l'UMP à cause du flou contenu dans le premier concept - ainsi certains camarades tentent peu à peu de réintroduire la notion de quota pourtant condamnée par le Parti socialiste, et la candidate n'a jusqu'ici pas lever le flou programmatique.
C'était en partie la volonté qui m'avait animé de proposer l'immigration comme thème principal de la réunion de la section que j'anime sur la présentation des candidatures internes au PS ; mais même cela m'a été reproché par des esprits chagrins...
Je me permets de remettre en ligne les propositions de NPS qui restent encore défendues par la grande majorité des militants de ce courant.


Les propositions du Parti socialiste en matière d'immigration

Dans le projet adopté par le Parti socialiste, une sous-partie est consacrée à l'immigration. A côté des idées de codéveloppement avec les pays d'origine et de lutte contre l'immigration illégale, voici les principaux points abordés :

- "Nous reviendrons sur les dispositions des lois Sarkozy qui ont précarisé la situation des immigrés installés depuis longtemps dans notre pays. Nous restaurerons la possibilité de régularisation après dix ans de résidence. Nous respecterons le droit au regroupement familial pour protéger les enfants scolarisés, nés en France, ou y vivant depuis longtemps." [Dans son projet législatif de 2007, l'UMP dit vouloir "renforcer les conditions de revenu et de logement pour le regroupement familial, afin que vivre en France soit un projet fondé sur le travail, pas sur le bénéfice de prestations sociales].

- "Nous bâtirons un projet migratoire individuel pour une insertion réussie. Ce contrat permettra l'accompagnement personnalisé de l'étranger au moment de son arrivée sur le territoire français, avec la création d'un guichet unique d'accueil et d'insertion."

- "Nous rendrons plus simple et plus solennelle l'accession à la nationalité française : une journée du citoyen rassemblera chaque année dans chaque mairie les Français lorsqu'ils atteignent l'âge de la majorité ou quand ils sont naturalisés. A cette occasion, les principes fondamentaux de la République seront rappelés."

Les propositions de NPS en matière d'immigration
Vous pouvez télécharger les propositions de NPS en cliquant sur le lien suivant :

propositions de la motion 5 en matière d’immigration

 

Partager cet article

Repost0

commentaires