Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 11:14
Michel Rocard soutient Pierre Larrouturou, candidat à la présidentielle pour "sonner le tocsin"
LEMONDE.FR | 15.12.06 | 17h54  •  Mis à jour le 15.12.06 | 18h34

ierre Larrouturou, candidat à l'élection présidentielle, vient de recevoir un soutien de poids en la personne de Michel Rocard. "Sur la ligne 'ne votez pas pour moi mais écoutez ce que j'ai à dire'", écrit l'ancien premier ministre, "je soutiens volontiers votre démarche d'alerte." La "démarche" de M. Larrouturou, délégué national du PS à l'Europe, ne manque en effet pas d'originalité : il appelle à voter, dès le 1er tour, pour la candidate socialiste Ségolène Royal. Autrement dit à ne pas voter pour lui. Son objectif : "sonner le tocsin" sur un certain nombre de sujets qui lui semblent essentiels et pas assez présents en ce début de campagne présidentielle.

Avec le scientifique Albert Jacquard et le chercheur Alain Trautmann notamment, il a lancé le collectif "Urgence sociale" pour réclamer une "nouvelle donne"  sociale, démocratique et européenne. Le collectif propose, entre autres, de passer à la semaine de quatre jours pour lutter contre le chômage, d'en "finir avec le cumul des mandats" et de "créer une loi d'initiative citoyenne" pour "bâtir une démocratie réelle".

BATAILLE POUR LES IDÉES

Ce n'est que si Ségolène Royal était élue que M. Larrouturou engagerait "un rapport de force" avec elle. Il menacerait de présenter des candidats aux élections législatives de juin 2007, si la présidente n'affichait pas rapidement des "actes forts" pour prendre en compte ses revendications. "La dernière fois que la gauche a gagné des législatives, en 1997, des politologues ont calculé qu'elle n'a dû sa victoire qu'à 100 000 voix d'avance ! La dernière fois qu'avec quelques amis nous avons présenté une liste [aux européennes de 1999], nous avions recueilli 180 000 voix…" déclare le candidat. Une bataille pour les idées qui pourrait bien devenir électorale.

Constance Baudry

Partager cet article

Repost0

commentaires