Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 09:00
Héroïne de la résistance, Lucie Aubrac est morte

ucie Aubrac, figure de la Résistance, est morte, mercredi soir 14 mars, à l'âge de 94 ans, à l'Hôpital suisse de Paris, à Issy-les-Moulineaux, a-t-on appris auprès de sa famille. "Elle était hospitalisée depuis deux mois et demi. Elle est décédée ce soir à 20 h 30", a déclaré sa fille Catherine, jointe par téléphone.

Née en juin 1912 près de Mâcon, Lucie Bernard, dite Aubrac, avait obtenu l'agrégation d'histoire à la fin des années 1930 et épousé Raymond Samuel en 1939.

Après avoir milité contre la montée du fascisme, elle rejoint les rangs de la Résistance à l'occupation allemande dès 1940 en participant à la création du mouvement Libération-Sud, qui publie le journal Libération.

Elle effectue des missions d'information puis joue, enceinte de son deuxième enfant en 1943, un rôle majeur dans l'évasion de son mari lors d'un transfert, après son arrestation à Caluire (Rhône) avec Jean Moulin et d'autres chefs de la Résistance par la Gestapo dirigée pour la région de Lyon par Klaus Barbie. En février 1944, le couple gagne Londres.

MILITER POUR LA PAIX

Après la guerre, Lucie Aubrac reprend son métier d'enseignante qu'elle avait quitté en entrant dans la clandestinité après l'évasion de 1943. Elle ne cesse alors de militer en faveur de la paix et de livrer, à travers de nombreuses conférences, le témoignage de son engagement dans la Résistance.

Elle avait écrit plusieurs livres, dont Ils partiront dans l'ivresse (1984) et La Résistance expliquée à mes petits-enfants (2000).

Sa vie a été adaptée au cinéma par le réalisateur Claude Berri en 1997. Elle était incarnée à l'écran par Carole Bouquet.

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans à Gauche...
commenter cet article

commentaires

Mik@ 15/03/2007 16:27

C'est une grande femme qui s'en va.
Un seul bémol quand même, elle a oeuvré pour la libération des membres d'action directe.
Cela n'enlève rien bien sûr à son héroïsme dans la résistance.

FARAVEL 15/03/2007 17:12

Mais même ce que vous dénoncez ne peut pas être un bémol... OEuvrer pour le droit au pardon et le respect de la loi y compris pour les membres d'Action Directe montre qu'elle était une Grande Dame, une Juste.Fred