Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 07:59

liberte-de-la-presse1.jpgEn 2005, lors de l'affaire des caricatures de Mahomet, l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo avait fait sensation en publiant en couverture une excellente caricature de Cabu mettant en scène un Mahomet déprimé, la tête dans ses mains, se plaignant : "c'est dur d'être aimé par des cons" (évidemment par cons il faut entendre les intégristes qui disent l'aimer comme prophètes, pas l'ensemble des musulmans).

Au lendemain de l'attentat dont ses locaux ont été victimes, l'équipe rédactionnelle de Charlie Hebdo doit se dire à peu près la même chose. L'incendie des locaux du journal est une violation, une attaque évidente contre le principe de la liberté de la presse et il est naturel que l'hebdomadaire reçoive le soutien des démocrates, quelles que soient l'avis que l'on puisse porter sur la qualité du journal (pour ma part, je n'ai pas cédé à caricature de me précipiter pour acheter un Charia Hebdo - pas forcément de très bon goût, mais après tout il paraît que c'est ça la libre-pensée ; si France Soir, qui est un mauvais quotidien, était attaqué, je défendrai sa liberté, mais je n'irai pas plus l'acheter).

Personne ne s'étonne que la gauche radicale, la gauche parlementaire ou la droite républicaine apportent donc leur soutien à un journal devenu le symbole de la liberté de la presse. Mais on est plus sceptique devant le soutien apporté par une Marine Le Pen, en visite sur le Capitole, ou par Claude Guéant qui en a profité pour présenter quelques amalgames.

Concernant Marine Le Pen, les ficelles de la manipulation et de l'instrumentalisation sont extrêmement visibles : la nouvelle madonne de l'extrême droite française a depuis longtemps maquillé son discours anti-immigrés et anti-musulmans sous un vernis de pseudo-défense de la laïcité. Dénoncer l'intégrisme musulman équivaut pour elle à dénoncer l'Islam, défendre "l'identité française", celle qui ne saurait tolérer selon elle les prénoms arabes, berbères, turcs ou africains dans l'Etat-civil républicain.

Avec Claude Guéant, c'est évidemment plus insidieux. Le rôle du ministre de l'intérieur est évidemment de défendre les citoyens contre la violence illégitime, de défendre les principes républicains contre les atteintes dont ils sont victimes. Mais le ministre de l'intérieur sait comme toujours salir la République par des additions discursives dont il a le secret. Hier donc, nous avons appris que Charlie Hebdo était victime d'un attentat (allez on accordera au ministre de l'intérieur que c'est probable, même si l'enquête n'a rien dit encore...) ; interrogé pour savoir s'il était "difficile de critiquer la religion en France aujourd'hui" alors que des catholiques intégristes manifestent depuis plusieurs jours devant le Théâtre de la Ville où se joue la pièce Sur le concept du visage du fils de Dieu, Claude Guéant a souligné que ceux-ci "protestent, expriment aussi une opinion, ils ne brûlent pas".

La belle affaire donc... Claude Guéant vient d'un coup de tordre le coup à l'hypothèse d'un complot d'extrême droite qui ferait croire que des méchants musulmans auraient attaqué Charlie pour retourner la colère populaire contre les musulmans et attirer vers l'extrême droite les électeurs (pourtant ça s'est déjà vu des coups tordus). Et en même temps, le ministre de l'intérieur nous explique donc qu'il y a des gentils intégristes qui "ne brûlent pas", alors que vraissemblablement des méchants intégristes existent et qu'ils sont eux assurément islamistes. CQFD.

Notons par ailleurs que depuis hier matin, il est déjà indiqué, sans même que l'enquête ait eu lieu, que l'attentat dont a été victime Charlie Hebdo serait le fait d'islamistes. C'est possible, il est évident que le site de Charlie Hebdo a été victime de hackers islamistes, de même que sa page Facebook, pour l'attentat on verra.

Enfin, rappelons que les gentils intégristes catholiques ont obtenu la paroisse de Saint-Nicolas-du-Chardonnet par une action violente d'occupation contre les autorités officielles de l'Eglise Romaine. Rappelons surtout que les gentils intégristes catholiques avaient mis le feu dans la nuit du 22 au 23 octobre 1988, au cinéma Espace Saint-Michel à Paris, qui diffusait l'excellent film La dernière tentation du Christ de Martin Scorcese. Claude Guéant doit se dire que les gentils intégristes catholiques ont changé et que le seul mal qu'ils feraient aujourd'hui serait de faire de la publicité à une mauvaise pièce de théâtre.

Frédéric Faravel
Secrétaire fédéral aux relations extérieures du Parti Socialiste du Val-d'Oise

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans Société
commenter cet article

commentaires