Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 09:39

Le combat contre le racisme et l'antisémitisme ne saurait souffrir de faiblesse. Il est donc nécessaire d'être ferme et sans pitié pour ceux qui tentent de banaliser la parole xénophobe. Poursuivre avec la dernière sévérité tout auteur de propos racistes, enquêter sur leurs petits et gros arrangements avec l'évasion fiscale et donc démonter leurs discours hypocrites sur leur soi-disant probité : voilà nos armes juridiques efficaces.

VallsCependant, je crains que la voie choisie par le ministre de l'Intérieur - dès le départ (avec une double page dans le JDD) - soit particulièrement risquée juridiquement et offre une tribune monumentale à de nombreux fachoïdes nauséabonds (et pas seulement à un barbu)... Il n'y a qu'à faire la somme de ce qui tourne en boucle depuis deux semaines dans les médias. Dans cet emballement, Manuel Valls et la Presse rivalisent pour mettre en lumière nos ennemis. Mais comme je suis un homme de gauche, je suis certain que notre camarade Manuel est évidemment animé des meilleures intentions dans cette affaire.

Je suis pour ma part convaincu que notre principale arme est avant tout politique. Je suis convaincu que les Français sont moins racistes que ne le pensent les médias et les politiques. Certains responsables politiques - essentiellement à l'UMP et de ce côté-là Fillon et Copé sont dans le même bateau - choisissent de "briser les tabous" et de banaliser les thèmes d'extrême-droite parce qu'ils pensent que c'est électoralement porteur... ils se trompent et en faisant cela ils prennent la responsabilité de banaliser l'anti-République.

Je suis également convaincu qu'il est vain de trouver des arguments pour dédouanner les discours antisionistes vertueux de ceux qui seraient un maquillage pour l'antisémitisme - voir la tentative de défense de Pierre Haski : en effet, à partir du moment où le message principal de l'antisionisme tend à dénier à l'Etat d'Israël son droit à l'existence, il sera toujours un refuge pour les lâches antisémites de tout poil, blanc, islamiste, ou "africaniste"... n'en déplaise aux doux rêveurs. Je dis cela d'autant plus tranquillement que je connais toute les ambigüités malsaines originelles du sionisme et les dérives actuelles et lamentables de cette idéologie, notamment au sein de la droite israélienne mais au-delà. En cela, je recommande chaudement à tous les lectures des essais de l'écrivain et politologue israélien Shlomo Sand : Comment le peuple juif fut inventé (2008), Comment la terre d'Israël fut inventée : De la Terre sainte à la mère patrie (2012), Comment j'ai cessé d'être juif (2013).

Je suis également convaincu qu'une vraie politique de gauche, centrée sur la relance économique et la justice sociale, répondra bien mieux aux attentes des Français tentés de voter FN que de courir derrière ce parti.

Monsieur le Président, ce sont vos électeurs qu'il faut entendre plutôt que de chercher à amadouer les "entrepreneurs".

Frédéric FARAVEL

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans Carton Rouge !
commenter cet article

commentaires