Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 16:19

L'émission Du Grain à moudre, ce mardi 11 février 2014, sur France Culture était l'occasion de faire le point sur les alliances en cours entre ultra-conservateurs, réactionnaires et fascistes. Sur fond de glissement général des partis politiques français vers la droite (ce qui ne traduit pas forcément un glissement automatique des Français dans le même sens - on y reviendra dans un prochain article), une "révolution conservatrice" est-elle en cours ?

Une émission passionnante à réécouter avec Eric Fassin (professeur à l’Université Paris-8 Vincennes-Saint Denis - Département de science politique et Centre d’études féminines et d’études de genre, Chercheur à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux-IRIS, CNRS/EHESS) et Alain-Gérard Slama (historien, essayiste, professeur à Sciences-Po).

Frédéric Faravel

Une révolution conservatrice est-elle à l'oeuvre en France ?

du-grain_a_moudre_11-02-2014.gifQuitte à avoir un os à ronger, autant le ronger jusqu’au bout. Après la masturbation obligatoire, après l’entrisme des associations homosexuelles à l’école, voici donc venue la promotion de la nudité pour tous. Enième polémique à propos des ABCD de l’égalité, supports pédagogiques proposés par l’Education nationale pour contribuer à lutter contre les préjugés sexistes.

En s’en prenant, dimanche, au livre « Tous à poil », ouvrage de littérature jeunesse pourtant bien inoffensif, Jean-François Copé savait qu’il tenait là un sujet hautement inflammable. Car une partie de l’opinion est à cran, depuis l’élection de François Hollande, sur les questions de société, en particulier celles touchant à la famille et aux enfants.

C’est en tout cas ce dont semblent témoigner les manifestations à répétition de ces derniers dimanches : contre l’assouplissement de l’IVG mi-janvier, contre la PMA et la GPA début février, contre tout et tout le monde lors de ce Jour de colère qui aura vu s’agréger des revendications soudées par un même rejet : celui des élites. A chaque fois, des milliers, voire des dizaines de milliers de manifestants. Quantité non négligeable, mais bien insuffisante tout de même pour représenter une véritable menace pour le pouvoir en place.

C’est pourtant dans la foulée de ces mobilisations que le gouvernement a choisi de renvoyer à plus tard (a priori 2015) la présentation de son projet de loi sur la Famille. Capitulation pour les uns, mesure d’apaisement pour les autres : faut-il voir dans cette décision une réponse à un mouvement de fond qui toucherait l’ensemble de la société française ? «Une révolution conservatrice est-elle à l’œuvre en France ?»

 

 

************

Lien(s)

Partager cet article

Repost0

commentaires