Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise.
Je suis membre du bureau fédéral du Val-d'Oise du Parti Socialiste et suppléant au Conseil National du Parti Socialiste.
en savoir plus

 

Trouve

Maintenant la Gauche !

signez la contribution générale de MLG pour le congrès de Poitiers

 

21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 09:18

Nicolas Sarkozy s'est donc "enfin" adressé aux Français par l'entremise d'une tribune publiée ce matin dans Le Figaro et pour leur parler de lui et de sa personne.

PHO3f2fbc4c-b048-11e3-818f-07d248a8be93-640x230.jpgL'ancien Président de la République serait victime d'un complot judiciaire, piloté par le pouvoir politique socialiste. Il est marquant que Nicolas Sarkozy, redevenu un justiciable comme un autre, soit aujourd'hui tombé sous le coups du durcissement des politiques pénales qu'il a lui-même fait voter. Il juge les moyens disproportionnés à son encontre et bien qu'il les conteste en droit et la justice devra justifier des moyens requis pour enquêter sur son compte. Au regard des affaires en question (arbitrage Tapie-Lyonnais, sondage de l'Elysée, financement libyen présumé de sa campagne de 2007) les éléments sont en soi assez grave pour que les moyens déployés soient importants.

Le fait que le Président déchu ait choisi d'usurper l'identité d'une connaissance de son avocat pour acheter un téléphone portable sur le modèle du grand banditisme plaide également en sa défaveur : de tels moyens pris pour se protéger indiqueraient qu'il y a quelque chose à masquer. En réalité, l'immunité présidentielle, dont il a joui 5 ans et qui n'aurait jamais dû exister, lui est monté à la tête car il n'admet pas l'idée même qu'il puisse être soumis à une quelconque investigation

L'outrance est dépassé lorsque l'ancien Président compare la République Française, sa Police et sa Justice à la RDA et à la STASI. La France ne serait donc plus un Etat de droit et les investigations seraient menées par une police secrète sur réquisition politique à des fins politiques. L'excès décrédibilise en soi le propos. Mais si Nicolas Sarkozy pense que l'exécutif agit ainsi - en dépit du fait que l'amateurisme effroyable dont le gouverement fait preuve dans cette affaire pour communiquer plaide pour le contraire - c'est qu'il est incapable d'imaginer que le pouvoir puisse fonctionner autrement : on imagine tout de suite la façon dont l'Elysée devait gérer les choses sous le prédédent mandat, ce que laisse à penser d'ailleurs certains enregistrements Buisson.

Le drame dans cette affaire c'est que Nicolas Sarkozy a décidé d'agir sciemment dans l'outrance avec cette tribune et que cela participe d'une stratégie de la tension, qui ne peut que s'aggraver. A ce rythme la paranoïa des sympathisants conservateurs ne peut que s'en trouver renforcer - les propos tenus et les tracts diffusés à l'occasion des élections municipales par ceux-là le confirme d'ailleurs - et sur le refrain du "tous pourris", il n'y a que Marine Le Pen qui y retrouvera ses petits.

Non seulement, Nicolas Sarkozy vient d'insulter la République Française dont il a eu la charge pendant 5 trop longues années, mais il la met aujourd'hui sciemment en danger. Il se croit homme providentiel, seul capable de sauver la Nation en danger. Cette stratégie ne peut pas fonctionner sinon au profit de pire que lui. Mais quand bien même il croirait à son étoile bonapartiste, il est bon de rappeler que son modèle en la matière a conduit la France à la ruine et que les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Frédéric FARAVEL

J'ajoute ci-dessous la vidéo de l'entretien accordé ce matin par Arnaud Montebourg à France Inter, il a été pour une fois brillant.


Arnaud Montebourg: "c'est une injure à notre... par franceinter

Partager cet article

Repost 0
Published by FARAVEL - dans Carton Rouge !
commenter cet article

commentaires