Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 10:16
République tchèque : le centre-droit obtient la majorité
LEMONDE.FR Avec Reuters, AFP | 29.05.10 | 16h58  •  Mis à jour le 29.05.10 | 21h10


algré une légère avance, les sociaux-démocrates du CSSD sont minoritaires dans le paysage politique de la République tchèque, selon les résultats quasi-définitifs des élections législatives, diffusés samedi 29 mai. Après dépouillement de 99 % des bulletins, le CSSD obtient 22,2 % des voix, contre 20,3 % à aux démocrates civiques de l'ODS. Ces derniers vont désormais pouvoir former une coalition avec les deux autres formations de droite, le nouveau parti TOP09 et les centristes d'Affaires publiques (VV), qui remportent respectivement 15,7 % et 10 % des voix. A cela il fallait ajouter les chrétiens démocrates (KDU-CSL), qui obtiennent environ 5 % des voix.

On ignorait dans l'immédiat comment ces résultats se traduiraient en sièges, mais ils laissent entrevoir que le centre-droit disposerait d'une étroite majorité au Parlement. En effet, les alliés communistes potentiels du CSSD ne recueillent que 12,2 % des voix et les Verts sont purement et simplement exclus du Parlement.

 

 

 

"UNE GRANDE CHANCE POUR CONSTITUER UNE COALITION RESPONSABLE"

"Si ces résultats se confirment, cela offrira une grande chance pour constituer une coalition responsable, une coalition dont le pays a besoin par ces temps difficiles", s'était réjoui le leader de l'ODS, Petr Necas, alors que se dessinaient les premières tendances. Milan Znoj, un politologue tchèque cité par l'AFP, parle quant à lui d'"un choc sur la scène politique". "Ce sera une grande victoire pour la droite et une défaite pour la gauche, principalement pour les sociaux-démocrates", précise-t-il.

En tant que vaiqueur du scrutin, le leader du CSSD, Jiri Paroubek, devrait être chargé par le président Vaclav Klaus de former un gouvernement. Mais il a d'ores et déjà admis que le score de son parti n'était "certainement pas un succès" et que le pays allait passer sous la coupe d'une coalition de droite.

M. Paroubek, premier ministre du pays entre 2005 et 2006, partait favori lors de ce scrutin. Son parti a compté jusqu'à 10 points d'avance dans les sondages face à ses rivaux de l'ODS avant de voir cet écart fondre. Jusqu'à vendredi, les sondeurs étaient incapables de désigner un vainqueur ou une coalition potentielle pour gouverner le pays.

La République tchèque est dirigée depuis douze mois par un gouvernement provisoire après la chute de l'équipe de centre-droite du libéral Mirek Topolanek (ODS), renversé à la suite d'une motion de censure déposée par le CSSD. L'annonce des résultats officiels est attendue dans la nuit de samedi.

Partager cet article

Repost0

commentaires