Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 17:13

Les DROMs Guyane, Guadeloupe et Martinique connaissent depuis le début de l’année 2009 une situation de crise sociale quasi insurrectionnelle générée par la vacance de l’Etat dans la gouvernance de ces territoires et par la mise de ces morceaux de France sous la coupe d’intérêts privés.

 

Ces mouvements de grève générale, lancés depuis le 20 janvier 2009 par le collectif Guadeloupéen, et rejoints depuis le 5 février 2009 par le peuple martiniquais, viennent sanctionner une gestion de la question ultra marine largement héritée des temps coloniaux ; laquelle bat en brèche ces principes de justice et d’égalité qui sont au fondement de ce pacte républicain qui nous lie.

 

Etant entendu que ces luttes s’inscrivent dans un contexte de sous emploi caractérisé par un chômage endémique touchant plus de 25% de la population ;

 

Etant entendu que ces revendications s’inscrivent dans un contexte de, PIB faible comparativement à la métropole ;

 

Etant entendu que ces revendications s’inscrivent dans un contexte de 40% de vie plus chère dans les DROMs mais avec un Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance identique à celui de la métropole, grevant en cela le pouvoir d’achat du salaire ;

 

Etant entendu hic et nunc que l’Etat a failli à ses mission de services publics en développant a minima une continuité territoriale, numérique et bancaire ;

 

Etant entendu que les choix politiques de l’actuel gouvernement ajoute la crise sociale aux crises immobilières et financières ;

 

Nous affirmons à l’instar des habitants du village de Champagney (Franche-Comté) notre SOLIDARITE avec le peuple ultra marin en lutte. Nous considérons que les revendications de ces citoyens qui se sont levés pour faire acte de résistance et dire non à cette politique aliénante et déshumanisante mise en place par les zélateurs du néo libéralisme, sont légitimes.

 

A fortiori, Nous  adressons une mise en garde solennelle à ce gouvernement, lequel faisant fi de toute volonté de communiquer pourrait être tenté d’utiliser la force pour répondre à des problématiques dont les déterminants sont structurels.

 

« Quant à toi Peuple de France n’oublie pas tes martyrs de mars 1948 et de mai 1967 lesquels ont donné leurs vies pour que nous jouissions d’un peu plus de droits et de libertés ».

Partager cet article

Repost0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 10:01
Guadeloupe : la compagne du syndicaliste tué témoigne
Liens:
[1] http://www.mediapart.fr/club/blog/maguy-day
[2] http://www.mediapart.fr/journal/france/180209/a-la-martinique-au-rythme-des-restrictions
[3] http://www.mediapart.fr/journal/france/160209/trois-politologues-antillais-decryptent-l-ampleur-d-un-mouvement-inedit
[4] http://www.mediapart.fr/journal/france/160209/neuf-intellectuels-antillais-lancent-un-manifeste-de-la-revolte
[5] http://www.mediapart.fr/journal/france/160209/revolte-aux-antilles-le-ps-hesite-et-se-divise
[6] http://www.mediapart.fr/journal/france/170209/olivier-besancenot-part-aux-antilles-et-pas-que-pour-voir
[7] http://www.mediapart.fr/journal/france/180209/la-guadeloupe-craint-le-chaos

Partager cet article

Repost0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 08:50
Nicolas Sarkozy a choisi une intervention solennelle hier soir au sortir du "sommet sociétal" de l'Elysée comme l'appelle Plantu. Cette intervention est commise après le durcissement des conflits sociaux en métropole, l'approfondissement de la crise économique et sociale, un entretien télévisé calamiteux, un mois de grève en Guadeloupe, une impasse sociale et politique totale mettant en cause la dignité de l'Etat et l'assassinat d'un syndicaliste de la CGT Guadeloupe hier à 10h30 (heure de Paris).
Sarkozy a fait l'aumône aux plus démunis, aux classes moyennes inférieures... passons. Comme disait Bernard Thibaud, pour les concernés c'est toujours bon à prendre mais qui attendait réellement quelque chose des annonces du chef de l'Etat ? L'amplification du mouvement social, la coagulation des luttes, seulement cela donnera des résultats aujourd'hui face à un gouvernement conservateur qui refuse de reconnaître qu'il s'est trompé dès l'entrée dans ce quinquennat, dut tout au tout sur sa politique économique... Rendez-vous au 19 mars donc.

L'insulte est venue en toute fin d'allocution. Un homme est mort, la Guadeloupe vit une crise exceptionnelle, l'Etat s'est déjugé à plusieurs reprises (il vient de le faire encore ce matin, François Fillon annonçant qu'il validerait dans la journée une proposition proche des 200€ d'augmentation des bas salaires en Guadeloupe, celle-là pour laquelle il avait rapatrié Jego et qu'il avait refusé d'appliquer voici une semaine !!). Mais surtout dans ce conflit marquant qui intéresse toute la République, le Président a préféré évacué en 20 secondes ; on attend une parole forte, on attend que le Président de tous les Français rétablisse l'autorité de l'Etat mis à mal par ses collaborateurs et tout juste cite-t-il les Antilles, parlant au passage de "Territoires" et non plus de Départements, et renvoyant au lendemain l'annonce devant des élus locaux qui pour la moitié d'entre eux sont décrédibilisés, complices parfois d'un clientélisme d'un autre temps, alors que la nuit de Pointe-à-Pitre menaçait d'être chaude et que celle de la banlieue de Basse-Terre ne semble pas avoir été reposante.
Nicolas Sarkozy aurait voulu mettre le feu au poudre qu'il ne s'y serait pas pris autrement. N'oublions pas que l'annonce de l'envoi de 4  escadrons de Gendarmes mobiles précèdent celle de toute volonté de règlement social.

Christianne Taubira refaisait avec pugnacité le chemin hier sur les ondes :
- 15 jours de conflits sans que l'on s'en préoccupe ;
- Yves Jégo qui engage la parole de l'Etat puis qui s'enfuit avant d'être désavoué ;
- une semaine sans plus discuter de quoi que ce soit ;
- pendant tout ce temps, le LKP déploie une action exemplaire pacifique d'un type nouveau, tant pour l'île que pour la métropole, la rue est tenue, l'ordre règne des aveux mêmes des responsables de la sécurité publiques ;
- le 16 février, après une semaine de silence, l'Etat décide de faire charger CRS et Gendarmes mobiles et le témoignage d'Alex Lollia jette sur ces interventions un voile de honte grave. Des syndicalistes sont molestés, interpellés, incarcérés, on veut ainsi déstructurer le mouvement et faire apparaître des éléments incontrôlables ;
- le 17 février les heurts commencent, car l'encadrement s'est amoindri sous l'effet de la veille, sous l'échauffement d'une stratégie de pourrissement délibérés de l'Etat et des grands intérêts économiques ;
- le 18 février un mort et l'annonce sans plus de ménagement de l'envoi de 300 gendarmes supplémentaires, MAM rejetant toute la responsabilité des troubles sur le LKP !
Dans cette affaire l'Etat a une responsabilité criminelle !

Il ne s'agit plus aujourd'hui de satisfaire seulement la 132e revendication qui avait déjà été acceptée avant d'être retirée ; un mois de conflit, son extension à la Martinique et aux deux autres départements d'outre-mer ont soulevé aux yeux des Français une réalité plus crue qu'il faudra résoudre dans l'épreuve et sur le long terme ! Oui la dimension de la République est interrogée par ce mouvement et ces évènements ; il faudra arrêter de concevoir la République dans l'assimilation si l'on veut concevoir la République dans l'égalité ; il faudra arrêter de considérer que les DOM ne sont finalement qu'un succédanné de colonies, les Antilles un confetti géographique et folklorique qui produit pour la métropole des danseuses et des footballeurs...
Que dire, depuis ce matin... Nicolas Sarkozy n'interviendra après la réunion de 17 heures avec les élus que sur RFO : il considère donc que ce qui se passe en Guadeloupe n'intéresse pas la métropole, n'intéresse pas la République (imaginerions-nous si les docks de Marseille refaisait un grand conflit social que Sarkozy n'interviendrait que dans La Provence, sur RMC et sur France 3 PACA ?) ; pour lui les Antilles ce ne sont pas la France et les Antilles sont des Français de seconde zone, des marrons que je le soupçonne de vouloir traiter comme sous le Consulat...
Non aujourd'hui en tant que socialistes nous devons clairement exiger que dans cette révolution pacifique que vit la Guadeloupe les monopoles, les rentes de quelques uns, héritiers qui doivent leur fortune à l'infamie, que tout le système économique d'exploitation des DOM soit profondément remise en cause ; et si l'Etat doit employer la force ou plutôt l'unilatéralisme c'est pour cela aujourd'hui car il doit transformer à jamais les structures économiques de l'île.
Mais il ne le fera pas... On peut s'attendre au pire, car le peuple guadeloupéen lui n'attendra pas 2012.
Frédéric Faravel

Partager cet article

Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 16:30
Le témoignage accablant d'un Guadeloupéen tabassé par les policiers
Liens:
[1] http://www.mediapart.fr/club/blog/maguy-day
[2] http://www.mediapart.fr/journal/france/160209/trois-politologues-antillais-decryptent-l-ampleur-d-un-mouvement-inedit
[3] http://www.mediapart.fr/journal/france/160209/neuf-intellectuels-antillais-lancent-un-manifeste-de-la-revolte
[4] http://www.mediapart.fr/journal/france/160209/revolte-aux-antilles-le-ps-hesite-et-se-divise
[5] http://www.mediapart.fr/journal/france/170209/olivier-besancenot-part-aux-antilles-et-pas-que-pour-voir
[6] http://chien-creole.blogspot.com/2009/01/entrevue.html

Partager cet article

Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 14:47
Guadeloupe - A la une - http://www.bondamanjak.com/
Mercredi, 18 Février 2009 09:29
France-Inter lance un pavé dans la mare... Le Discours du Préfet le 28 janvier 2009 où il lit fièrement une lettre de Yves JEGO "à toutes les entreprises Guadeloupe elles ne paieront aucune charge jusqu'à 1,4 SMIC...Cette Garantie [de l'Etat donc - ndlr] permet une reprise rapide des négociations...

Partager cet article

Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 10:18
"La Guadeloupe attendra : ah ça c'est une phrase de Jego..."

Partager cet article

Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 08:48
Les premiers coups de feu ont été tirés en Guadeloupe, déjà depuis lundi barrages, voitures brûlées avaient donné l'occasion d'une intervention policière musclée. Qui peut honnêtement s'en étonner ?
Depuis 5 semaines, la Guadeloupe (depuis 12 jours, la Martinique) connaît un mouvement social majeur et exemplaire ; le gouvernement a mis 15 jours avant de s'en préoccuper, le Président de la République a omis d'en parler lors de son show du 5 février, Yves Jégo s'est non seulement ridiculisé en faisant des aller-retours avec la Métropole (c'est vrai quoi en Guadeloupe le téléphone avec Matignon, les vidéo-conférences ce n'est pas possible...!?), mais il a déconsidéré la parole de l'Etat revenant sur les promesses faites aux partenaires sociaux.
Si Jego pouvait tenir des propos, quelques jours plus tard (vendredi 13 février) sur France Inter, relativement ouvert et clairvoyant sur le constat de la faillite du système du développement et d'exploitation des Antilles françaises, c'est qu'il était déjà carbonisé, sur une rampe de lancement pour son éjection du ministère de l'outre-mer : tout ce qu'il peut dire n'a plus aucune portée politique opérante, ses paroles ne sont donc plus dangereuses pour les puissants de l'archipel (Békés ou élus clientèlistes) qui ont l'oreille des ministères.
Tout a donc été fait pour nourrir et provoquer le pourrissement politique et social de ce conflit ; finalement la visite de Besancenot après plus de 4 semaines de conflit sur place arrange bien le pouvoir qui compte également dessus pour souffler un peu plus sur les braises ; l'un des points sur lesquels j'accorde un satisfecit à Martine Aubry sur le sujet, c'est que les délégations socialistes envoyées là-bas y sont allées non pour faire le spectacle, mais pour écouter, dialoguer et proposer, a contrario le vrai problème c'est que la parole du Parti socialiste reste désespérement faible quant à la remise en cause d'un système d'exploitation réactionnaire.
La stratégie de ce gouvernement est ouvertement celle de la criminialisation des mouvements sociaux, il cherche une occasion de montrer sa force virile pour camoufler son échec économique et social, démontrer qu'il sait rétablir l'ordre, ressource habituel des partis conservateurs et réactionnaires. N'oublions pas la violence de la répression en 1967... N'oublions pas que Sarkozy a un compte à régler avec les Antilles dont les élites lui ont toujours dénié une quelconque allégeance (de toute façon il ne les aime pas) ; n'oublions pas qu'il s'est senti humilié par le silence forcé auquel il fut contraint lors des obsèques nationales d'Aimé Césaire (humiliation qui fut opportunément réduite par le choix politique de ne diffuser cette magnifique cérémonie que sur France Ô, ce qui ne la rendait accessible quà un tiers des téléspectateurs métropolitains).
Mais au-delà, le rapport au mouvement social change dans sa manière d'être abordé par le pouvoir. Les mouvements sociaux, les conflits dans l'entreprises se tendent et se multiplient à la base. L'attitude de la force publique devient plus brutale ; les préfets et directeurs de la police sont débarqués quand les cris atteignent les oreilles de sa majesté ; les interventions musclées et les interpellations se multiplient en marge. Après avoir tenté de masquer le conflit social, Sarkozy et ses officines cherchent aujourd'hui à spectaculariser sa potentielle dangerosité ("classes laborieuses, classes dangereuses"), d'où le choix de donner de l'espace à SUD, de refuser un débouché aux plateformes des syndicats réformistes et de compter sur la montée du NPA en politique.
J'irai même jusqu'à dire que l'épisode de Tarnac participe de la même stratégie : en inventant le retour d'un pseudo-terrorisme d'ultra-gauche, il y a fort à parier que par méthode aglutinante on assimilera bientôt l'extrême gauche politique et syndicale à la violence tout court contre laquelle la répression se durcira mais sans l'empêcher d'être active, pour accuser ensuite la gauche de gouvernement de courrir après l'extrême gauche et chercher ainsi à la décrédibiliser.

Ainsi prévenu, cela ne doit pas nous empêcher de travailler à une véritable alternative. Ne tombons pas dans le piège qui consisterait sur les conseils de nos propres camarades à affadir encore un peu plus notre discours et nos propositions, à abandonner la voie de l'alternative et d'un projet de société différent de celui du centre et de la droite. Martine Aubry l'a dit ce matin, c'est le système qui est en cause, injuste et inefficace, fondé sur le déséquilibre entre revenus du capital et revenus du travail... Sur ce renversement de logique, rien ne doit nous ralentir...
Frédéric Faravel

Partager cet article

Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 10:33
Antilles: Domota accuse Jégo de mentir, Mediapart le prouve
Liens:
[1] http://www.mediapart.fr/club/blog/maguy-day
[2] http://www.mediapart.fr/files/Jego.pdf
[3] http://www.mediapart.fr/journal/france/110209/les-antilles-sont-au-bord-de-la-revolte
[4] http://www.lkp-gwa.org/


Elie Domota : «La Guadeloupe reste une colonie asservie à la métropole»
Liens:
[1] http://www.mediapart.fr/club/blog/maguy-day
[2] http://www.mediapart.fr/diaporama.php?d=Guadeloupe20090131&t=95e12b17f2cca5653e725d3e290d9f71
[3] http://fr.wikipedia.org/wiki/Octroi_de_mer
[4] http://ugtg.org/
[5] http://www.gbh.fr/activites/distrib1.asp
[6] http://lurel.parti-socialiste.fr/2009/01/


«Un mouvement qui replace la question sociale au cœur»
Liens:
[1] http://www.mediapart.fr/club/blog/stephane-allies
[2] http://www.univ-ag.fr/crplc/images/stories/Rapport.pdf

Partager cet article

Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 09:59
Je sais... ce n'est pas bien du tout... mais qu'est-ce que je me suis marré ce matin !

Partager cet article

Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 18:37

Partager cet article

Repost0