Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 10:40

PIRATES, CORSAIRES ET FLIBUSTIERS

 

 

PIRATES - Jean-Pierre Moreau

Qui n'a pas, enfant, passé de merveilleux moments en compagnie du mystérieux John Silver, à suivre l'affrontement entre Rackham le Rouge et le Chevalier de Haddock, ou à frémir devant les tribulations du capitaine Blood ?
Pirates... le mot fait trembler. Les clichés sont faciles : pavillon noir, abordages sanglants, or, argent et pierreries, amours sans frein, liberté, etc. Cet ouvrage nous dévoile une réalité n'ayant parfois rien à envier aux légendes. Les flibustiers, corsaires et pirates de chair et d'os étaient Basques, Bretons, Gascons ou Normands, Espagnols ou Britanniques. Certains étaient forts en gueule, d'autres avaient un grand coeur, quelques-uns furent des prédateurs psychopathes. Ils écumèrent les mers dès le XVIe siècle, traquant les galions isolés ou attaquant les colonies espagnoles.
Cet ouvrage enrichit considérablement l'historiographie de la flibuste française et européenne, particulièrement aux Antilles. On découvrira que loin de n'être qu'une aventure improvisée, menée couteau aux dents, celle-ci s'est parfois développée à la faveur d'initiatives économiques.
Exposé historique mais aussi manuel pour devenir un parfait flibustier, cet ouvrage montrera comment après 1725 et leur disparition de la scène historique, les "picoreurs des mers" se transformèrent en figures de légende. D'abord héros nationaux, puis personnages de pacotille à la sauce hollywoodienne, les pirates furent présentés après mai 1968 comme des libertaires, ancêtres des anarchistes.
Enfin, comment peut-on parler des pirates sans évoquer les trésors qui dorment au fond de l'océan ou dans des caches oubliés ?

Janvier 2006 - 478 pages - 21 €

 

HISTOIRE DE LA PIRATERIE - Robert de la Croix

De la Méditerranée, berceau de la piraterie, jusqu'aux Antilles et à l'île de la Tortue au Nord-Ouest de St-Domingue, voici dans le fracas des abordages et des batailles, dans l'odeur de la poudre, de la saumure, des embruns et du rhum, la fabuleuse histoire des pirates, faite de tueries, de ripailles, de violence et de mort.
Leurs atouts : la rapidité et la ruse. Leur alliée : la nuit sans lune où l'on surprend les hommes de quart veillant sur le navire endormi. Une ardeur brûlante anime les pirates au combat. Vaincus, ils ne doivent attendre aucun pardon, aucune pitié, seulement la potence. Vainqueurs, ils défoncent les panneaux de cales et se ruent sur le butin. Puis ils visitent la cambuse, et les larges rasades de vin d'Espagne préludent aux festins, aux beuveries et aux jeux.
Des personnages extraordinaires traversent cette histoire fantastique où tout est vrai. L'Olonnois, criblé de flèches et dépecé par les Indiens ; Morgan, prince couvert de sang et d'or qui mit à sac Maracaïbo ; Barbe-Noire, qui eut la tête tranchée après une vie de pillage ; Rackam, Avery, Kidd et autres diables des mers. Des femmes aussi, Ann Bonney et Mary Read au tragique destin. Et plus près de nous, Felix von Luckner, qui sur son trois-mâts See Adler écuma les océans entre 1916 et 1919 sous le pavillon à tête de mort, échappant à toutes les recherches après avoir envoyé par le fond 40 000 tonnes de navires.
Maître de l'aventure maritime, Robert de la Croix évoque magistralement, des origines à nos jours, l'épopée sauvage de ces aventuriers de haute mer, dont certains se taillèrent un royaume à la pointe de leur sabre.

2003 ; Réédition de l'édition de 1974 - 383 pages - 25 €

 

 

PIRATES ET CORSAIRES - Armel de Wismes

La piraterie a exercé sur toutes les mers depuis les temps les plus reculés. Les marins de l'Antiquité considéraient le pillage et le trafic des esclaves sur des rivages étrangers comme un acte de guerre tout à fait licite. Plus tard, les Vikings scandinaves et les Barbaresques d'Afrique du Nord ne se conduisirent pas mieux. Au Moyen-Âge et lorsque la découverte des Indes Occidentales et Orientales offrit aux navigateurs européens un large champ d'action, le brigandage maritime conserva le caractère d'une piraterie admise qui se prolongea dans la flibuste. C'est seulement au XVIIe siècle, et en France, qu'une législation sévère du droit de course permettra de distinguer nettement le corsaire du pirate. Par leurs exploits, de glorieux corsaires occuperont une place importante dans l'Histoire. D'où le choix par l'auteur de mettre surtout en évidence dans ce livre l'histoire moins connue de la piraterie sous ses deux aspects aussi passionnants : piraterie de forbans isolés arborant le pavillon noir en Atlantique et dans l'Océan Indien, et piraterie de grands écumeurs de mers capables de rassembler de véritables flottes en Méditerranée, en Orient ou en Extrême-Orient.
En nous offrant une série de portraits de ces personnages, Armel de Wismes s'est attaché à nous révéler ce monde pirate dans son extraordinaire diversité. Si la plupart des pirates furent de redoutables bandits, cupides et cruels, on trouve aussi parmi eux des héros, des explorateurs, des idéalistes, des hommes ayant tenu un rang élevé dans la société de leur temps, et même des femmes extrêmement belles et séduisantes.
Riche de faits et d'anecdotes, ce livre présente à la fois les qualités d'un document d'histoire et d'un grand roman d'aventure.

1999 - 231 pages, quelques gravures noir et blanc - 19,82 €

 

 

LES TYRANS DE LA MER - Pirates, corsaires et flibustiers
Textes réunis par Sylvie Requemora et Sophie Linon-Chipon

Il est des continents à redécouvrir, et des océans. Le monde de la course et de la flibuste en fait partie. Non pas qu'il soit absent de notre imaginaire : bien au contraire, il l'encombre de souvenirs adolescents. La science historique est destinée - malheureusement ? - à expliquer et détruire nos illusions sur le passé. Ce recueil est d'abord un inventaire des formes que prit ce que l'on appelle indifféremment la course, la flibuste ou la piraterie. Point d'héroïsme guerrier en cela, il s'agit de simple commerce : la guerre moderne, dépourvue de tout esprit de sacrifice chevaleresque, n'est pas loin. Comment se fit le passage en littérature de ce qui ne pouvait, décemment, ni divertir ni instruire selon la vulgate horatienne ? Véhicule de la mort et de l'injustice, le pirate est aussi le messager de l'au-delà pour le chrétien, d'une vie différente pour le commun des mortels. D'où la fascination que le pirate exerce sur ses victimes - source de romanesque - ou sur l'imaginaire social. L'image du pirate, homme libre, héros sans moralité sinon sans morale, se forme précisément au confluent de l'Âge classique et des Lumières comme un impossible absolu et pourtant réel. Ayant perdu sa défroque diabolique, même dans sa version "barbaresque", le pirate est décidément "humain, trop humain". C'est ce que disent les premiers chroniqueurs de la flibuste, Exquemelin et Defoe. Mais, avec les guerres de l'Empire et le XIXe siècle, l'armement de la course devenant une activité strictement commerciale, le "corsaire" littéraire se transforme lui-même en simple produit de la société marchande. La littérature de la flibuste, des trésors, et des îles désertes se situa alors dans le passé régressif d'un âge d'or mythique, qui protégeait de toute assimilation au quotidien : un excellent placebo social. Elle rejoignit la vaste littérature d'aventures que la société industrielle fabriqua pour la jeunesse à partir du Second Empire : c'est précisément l'époque où les Etats renoncent solennellement à la course, mais pas à la guerre et encore moins aux "aventures" coloniales. On trouvera encore dans ce volume des textes peu connus extraits de la vaste littérature de mer, des personnages illustres réinterprétés et des intellectuels, des libertins et des dévots, des héros et des couards, les alizés réparateurs et la moiteur des entreponts, la vie et la mort, l'histoire et l'anecdote.

2005 - 593 pages - 28 €

 

NOUVEAUTÉ

NOUVEAUTÉ

 

LA VÉRITABLE HISTOIRE DE ROBINSON CRUSOÉ et l'île des marins abandonnés  -  Ricardo Uztarroz

Une "enquête" qui révèle l'origine du mythe de Robinson Crusoé, héros d'un des romans les plus lus au monde. Pour écrire "Robinson Crusoé", Daniel Defoe s'inspire d'un fait réel survenu dix ans auparavant. Un corsaire écossais, Alexander Selkirk, forte tête et excellent marin se querelle avec son capitaine lors d'une escale dans l'île déserte chilienne Mas a Tierra. Convaincu que rapidement un navire le recueillera, il demande qu'on le débarque. Erreur fatidique car il y reste quatre ans et quatre mois. La fiction n'a rien à voir avec la réalité. Si Robinson réinvente grâce à "la providence" la société sur la base des préceptes de l'éthique protestante, Selkirk est réduit à l'état d'animal, comme renvoyé à l'origine de l'humanité.
Sur l'île, rebaptisée en 1966 Robinson Crusoé, nombre de marins furent au fil du temps abandonnés, contre ou de leur plein gré... Aujourd'hui, ses 600 habitants continuent à mener une rude vie de Robinson, loin des turbulences du monde...

Un excellent ouvrage qui se dévore d'une traite. L'auteur retrace l'histoire d'une petite île déserte Chilienne longtemps inhabitée et oubliée de tous : l'île Robinson Crusoé. Oubliée de tous ? Pas vraiment, car Robinson a été pour bien des marins (pirates et officiers) l'île de la dernière chance, du dernier avitaillement - où William Dampier, que l'on découvre étroitement lié au mythe de Robinson Crusoé, fit escale régulièrement. Jamais île déserte n'a eu Histoire plus tumultueuse, voire romanesque ; jalonnée de naufrages, d'abandons, de retraites, de tentatives de colonisation... finalement, cette petite île déserte a été le théâtre de bien des aventures humaines !

Juin 2006 - 206 pages - 20 €

 

 

L'AVENTURE DE LA FLIBUSTE - Actes du colloque de Brest 3-4 mai 2001, sous la direction de Michel Le Bris

Quelle était la religion des flibustiers ? Les pirates étaient-ils des dissidents radicaux religieux ? Peut-on traiter de la flibuste et de la piraterie comme d'une révolte sociale annonçant la Révolution française ? Savez-vous que vingt-cinq pour cent au moins des flibustiers étaient noirs ? Qu'un des plus féroces d'entre eux, William Dampier, était en même temps un savant de génie ? Le mystère de la fin du chevalier de Grammont sera-t-il enfin, ici, définitivement éclairci ?
Conçue par Michel Le Bris, et présentée à l'abbaye de Daoulas en 2001, puis à Paris au musée de la Marine en 2002, l'exposition Pirates et Flibustiers des Caraïbes, a reçu un accueil public et critique enthousiaste. La plus importante exposition jamais consacrée à ce sujet dans le monde ! Et une vision radicalement nouvelle, tenant comp^te des progrès actuels de la recherche. Car elle a changé notre vision, depuis ces dernières décennies ! On en aura ici quelques aperçus passionnants, échos du colloque qui se tint à Brest au lancement de l'exposition, rassemblant les meilleurs spécialistes. Où l'on verra que la réalité continue de dépasser la fiction...

2005 - 191 pages, très nombreuses photos et illustrations - 22 €

 

 

CORSAIRES ET FLIBUSTIERS - Jean Merrien

Écrivain de la mer, auteur de dizaines d'ouvrages, Jean Merrien s'était déjà penché en historien sur les francs-tireurs des océans. C'est cette extraordinaire aventure de la Course, traversée par des personnages au destin flamboyant ou tragique qu'il évoque aujourd'hui avec celle, peut-être plus fabuleuse encore, de la flibuste.
Si les géants - Jean Bart, Duguay-Trouin, Jacques Cassard, Surcouf - sont entrés dans la légende dans le fracas des abordages, il est d'autres corsaires qui en leur temps se sont couverts de gloire. Voici leur authentique histoire depuis les origines, les bâtiments et les équipages, les exploits et les combats dans les embruns et la mitraille.
Haute en couleurs, terrifiante, atroce parfois mais pourtant d'une beauté sauvage, la flibuste est ici contée. L'argent et les plaisirs, les honneurs et les gloires, la mort et la ripaille y tissent la trame de la grande aventure, de l'île de la Tortue à Saint-Domingue de Haïti à Maracaïbo.
Gentilshommes ou forbans, des noms de flibustiers ont marqué à jamais la mer des Caraïbes. Du chevalier de Grammont à Monbars l'exterminateur, de Jean-David Nau l'Olonnais à Laurent de Graff, voici tels qu'en eux-mêmes les aventuriers de la mer. Jean Merrien n'a pas sacrifié au romantisme, tout est rigoureusement exact, et son livre passionnant restera comme un ouvrage de référence sur le monde fascinant des corsaires et des flibustiers.

2003 - 348 pages - 22 €

 

 

UN FLIBUSTIER FRANÇAIS DANS LA MER DES ANTILLES (1618-1620)
Manuscrit du début du XVIIe siècle présenté par Jean-Pierre Moreau

Pirates, commerçants, colonisateurs, ils sont un peu tout cela les hommes embarqués à Dieppe, en 1618, sur quatre bateaux, en direction des Antilles, sur lesquelles courent alors plus de légendes que de récits authentiques. Ils sont surtout des aventuriers. Un voyage de plusieurs mois, dramatique, marqué par la maladie, la faim, la révolte, presque la mutinerie, les conduit dans l'île de la Martinique où vivent les Indiens Caraïbes, qui les accueillent et les sauvent, ignorant tout encore de la puissance destructrice des colonisateurs blancs. Après une escale d'un an, qui permet à l'auteur d'étudier minutieusement les îles et leurs habitants, le voyage se poursuit jusqu'aux côtes de la Floride et du Mexique, avant un retour piteux à Dieppe.
Le récit de ces aventures nous est conté ici, sur un ton étonnant de fraîcheur et de véracité, par un des participants resté anonyme et qui eût, tant pour son écriture que pour son témoignage, mérité la gloire.

313 pages - 18.29 €

 

 

PIRATES, BOUCANIERS, FLIBUSTIERS - Gilles Lapouge

La mer - paradisiaque ou infernale, selon les jours et les usages, est un des acteurs principaux de l'aventure pirate. Le pirate est un brigand qui opère sur la mer. C'est cette qualité de marin qui lui donne son caractère singulier parmi tous les malfaisants, son extrémisme, sa férocité et qui nourrit sa légende. Le pirate est un homme de destin. Son départ de la terre ferme est irrévocable. Il a deux passions : une révolte absolue et la recherche d'un autre monde, d'une autre terre. Pour accéder au "coeur du mystère" de l'aventure pirate, Gilles Lapouge observe ces voyous dans deux lumières en même temps : le réel et le rêve. L'histoire et la mythologie.

Sommaire : Vers la mer promise// Dyonisos, Ulysse et Thucydide // Rome et les forbans du Mithridate // Quand l'Amérique est découverte // Le corsaire est-il un pirate ? // Les frères de la côte // Les expéditions de terre ferme // Les pirates des Lumières // Les pirates du souverain bien // Les dandys de la mort // Forbanes, boucanières, flibustières // Dans les mers de Chine // Mort sans sépulture.

Un très beau livre, richement illustré.

2002 - 181 pages, très nombreuses illustrations couleurs - 24.5 x h. 31.5 cm - 45.50 €

 

Daniel DEFOE

 

 
OUVRAGE INDISPONIBLE

HISTOIRE GÉNÉRALE DES PLUS FAMEUX PYRATES - Tome 1 - Les chemins de Fortune - Daniel Defoe
Edition établie et présentée par Michel Le Bris
OUVRAGE INDISPONIBLE 

Publiée en deux volumes en 1726 par un mystérieux "Captain Johnson", l'Histoire des plus Fameux Pyrates est considérée depuis toujours comme la bible de tous ceux qui s'intéressent à la Flibuste - et accessoirement comme l'un des textes les plus surprenants de la littérature anglaise. Chose étrange, ce chef-d'oeuvre partout cité (et souvent pillé) n'avait jamais été intégralement traduit en français avant la présente édition.
Le grand historien anglais Christopher Hill (un personnage dont la stature est comparable à celle d'un Ferdinand Braudel chez nous), après vingt ans d'enquête, a acquis la certitude que l'auteur de cette merveille n'est autre que... Daniel Defoe : l'auteur de Robinson Crusoé ! Lequel nous offre ici trente-huit récits véridiques qui se lisent comme autant de romans - à inscrire en lettres d'or (et de sang) dans le grand livre de la révolte humaine.

442 pages, format poche - 11.50 €

 

 

HISTOIRE GÉNÉRALE DES PLUS FAMEUX PYRATES - Tome 2- Le Grand rêve flibustier - Daniel Defoe
Edition établie et présentée par Michel Le Bris 

Avec ce second volume, c'est l'aspect le plus méconnu de la geste pirate qui se trouve mis en lumière : l'histoire des "utopistes" issus de la racaille des mers qui réalisèrent dans les îles du Sud, un siècle avant la Révolution, quelques troublants modèles de contre-société - preuve s'il en est une qu'une autre révolte anime, par-delà les clichés en honneur, la grande légende des vaisseaux noirs.
Tout cela finira assez mal, on s'en doute. Mais n'en livrons pas plus au lecteur, impatient déjà d'embarquer en la compagnie du plus fascinant des guides : rien de moins que l'auteur de Robinson Crusoé !

326 pages - 9,90 €

Partager cet article

Repost0

commentaires