Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sur l'auteur

Je m'appelle Frédéric Faravel. Je suis né le 11 février 1974 à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Je vis à Bezons dans le Val-d'Oise. Militant socialiste au sein de la Gauche Républicaine & Socialiste. Vous pouvez aussi consulter ma chaîne YouTube. J'anime aussi le groupe d'opposition municipale de gauche "Vivons Bezons" et je suis membre du groupe d'opposition de gauche ACES à la communauté d'agglomération Saint-Germain/Boucle-de-Seine.
Me contacter

en savoir plus

 

Trouve

Gauche Républicaine & Socialiste

10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 15:40
La Gauche Républicaine & Socialiste présentera et soutiendra des candidats dans le Val-d'Oise qui défendent la solidarité, la justice sociale, l'émancipation par l'éducation et la transition écologique. Elle refuse toute compromission avec la droite classique ou macroniste et l'extrême droite, qui sont ses adversaires et ses ennemis. Aucune compromission n'est donc possible avec des candidats qui continue de faire les yeux doux à Emmanuel Macron et ses soutiens. Je félicite mes camarades Augustin Belloc, Didier Dague, Xavier Costil et leurs colistiers et leur apporterai toute l'aide qu'il me sera possible. Vous trouverez le communiqué de presse de la GRS95 plus bas.
Sur Bezons et Argenteuil, la Gauche Républicaine & Socialiste ne soutiendra aucun ticket : pourquoi ? Parce que - alors que nous avions proposé, avec leur accord, aux responsables départementales du PCF Val d'Oise et de la La France insoumise Val-d'Oise de travailler ensemble au rassemblement de toutes les forces de #gauche non compromises avec LREM (donc avec également Génération.s Val d'Oise, EELV95, GDS95...) - celles-ci ont brutalement rompu toute discussion et décidé en catimini un accord entre elles deux. A Bezons, sur le canton d'Argenteuil 3, cela s'est traduit par la validation d'un ticket mettant en scène les 2 candidats qui sont responsables de la perte de la commune par la gauche, contre l'avis des militants de la section locale du PCF Bezons Jacky Leser et en refusant de consulter ceux-ci.
Je ne comprends pas quelle peut être la logique qui pousse une responsable départementale du PCF à humilier et détruire une section comptant plusieurs dizaines de militants pour privilégier deux ou trois personnes, de refuser de les consulter comme les règles de leur parti le disent alors même que les militants communistes d'Argenteuil ont eux été consultés sur le canton d'Argenteuil 2. Je ne vois pas l'intérêt à se passer de la connaissance du territoire de ces militants de gauche alors qu'elle-même ne le connaît pas et visiblement n'entend pas la consternation des Bezonnais que nous croisons à l'annonce du mariage de la "carpe" Marjorie Noël et du "lapin" Dominique Lesparre : ces deux-là n'ont visiblement pas compris qu'après avoir offert la ville sur un plateau à Nesrine Menhaouara et son équipe divers droite ils auraient dû faire profil bas ou amende honorable.
Non seulement, cette petite tactique malsaine va créer un boulevard pour la droite et les PS macronisés que nous subissons ici mais elle va faire prendre du retard au nécessaire rassemblement de la gauche. Je ne pourrais donc voter pour aucun ticket aux prochaines élections départementales à Bezons : aucun ne défend les intérêts des habitants, des classes populaires et moyennes dont la gauche a pour mission de porter les aspirations.
Je proposerai aux organisations locales de la gauche sur Argenteuil et Bezons de se retrouver pour discuter et préparer l'avenir, après les élections départementales.
Frédéric FARAVEL
conseiller municipal et communautaire GRS de Bezons
coordinateur national des pôles thématiques de la GRS
 
La Gauche Républicaine et Socialiste a fait son choix pour les élections départementales

La Gauche Républicaine et Socialiste présentera et soutiendra des candidats pour un département plus solidaire et vraiment engagé pour l’écologie. Nous avons plaidé auprès de l’ensemble des forces de gauche et des écologistes pour le rassemblement le plus large ; c’était une nécessité pour porter avec efficacité une alternative contre les conservateurs qui dirigent depuis trop longtemps le Val-d’Oise. Cela n’a pas été possible et nous le regrettons.

Nous avons donc choisi de présenter des candidats sur plusieurs cantons et de soutenir des rassemblements qui portent l’exigence de justice sociale, le renforcement des services publics, un investissements massifs dans nos collèges et un soutien renforcé pour la santé publique. Nos choix résultent également du refus de toute ambiguïté concernant Emmanuel Macron et ses soutiens.

Candidats et tickets présentés par la Gauche Républicaine et Socialiste

Canton de Vauréal :

  • titulaires : Didier Dague, conseiller municipal GRS de Courdimanche ; Kinjal Damani-Beurel, engagée dans Attentiv', professeure des écoles

  • remplaçants : Xavier Costil, conseiller municipal et communautaire GRS de Courdimanche ; Linda Hella, conseillère municipale et communautaire (divers gauche) de Jouy-le-Moutier

Canton de Cergy 1 :

  • titulaires : Augustin Belloc (GRS) étudiant ; Keltoum Rochdi, adjointe au maire (Attentiv') et conseillère communautaire de Cergy

  • remplaçants : Dominique Couturat (Génération.s) ; Flore Tang (Attentiv')

Tickets soutenus

Canton Cergy 2 :
Soutien au ticket de rassemblement conduit par Elina Corvin, adjointe au maire EELV de Cergy, et Brice Errandonea, conseiller municipal LFI de Jouy-le-Moutier

Canton de Deuil-la-Barre :
Soutien au ticket de rassemblement conduit par Célia Jousserand (EELV) et Thierry Mérel, conseiller municipal PS de Deuil-la-Barre

Canton de Domont :
Soutien au ticket de gauche conduit par Didier Soavi et Rebecca Martial

Canton de Fosses :
Soutien au ticket de rassemblement conduit par Catherine Delprat, maire PS d'Écouen, et Pierre Barros, maire (app. PCF) de Fosses

Canton de Garges-lès-Gonesse :
Soutien au ticket de rassemblement conduit par Christophe Dieu (PS) et Myriam Dien (PCF)

Canton d’Herblay :
Soutien au seul ticket de gauche conduit par Gérald Bouteillé (PCF) et Laure Botella (PS)

Canton de Montmorency :
Soutien au ticket de rassemblement conduit par François Delcombre (EELV) et Sandra Philippe (PS)

Canton de Pontoise :
Soutien au ticket de rassemblement conduit par Julien Foucou (LFI) et Bénédicte Aries, conseillère municipale EELV de Pontoise

Canton de Saint-Ouen-l'Aumône :
Soutien au ticket de rassemblement conduit par Jérôme Durieux, conseiller municipal Génération.s de Méry-sur-Oise, et Marie-Noëlle Fratani, conseillère municipale LFI de Saint-Ouen-l'Aumône

Canton de Sarcelles :
Soutien au ticket conduit par Patrick Haddad, maire PS, et Déborah Sebbagh, conseillère départementale PS

Partager cet article
Repost0
3 mai 2021 1 03 /05 /mai /2021 11:28
Le Parisien 95 - Val d'Oise est revenu dans son édition papier de lundi 3 mai 2021 sur le mariage de la carpe et du lapin dans notre ville pour le prochain scrutin.

Par leur comportement, Dominique Lesparre et Marjorie Noël ont causé la défaite de la #gauche aux élections #Municipales2020. Si aujourd'hui, notre commune est dirigée par Nesrine Menhaouara et ses alliés de droite, c'est leur entière responsabilité. Par haine et immaturité, ils ont rejeté tout ce qui aurait pu éviter les dégâts que subissent la ville et les Bezonnais depuis près d'un an. Et aujourd'hui, ils viennent expliquer que ce sont eux l'avenir de la gauche qu'ils ont fracassé ?! voilà qui est fort de café ! On attendait d'eux qu'ils prennent un peu de recul, non l'ego est trop fort.

Je constate que l'ancien maire Dominique Lesparre est incapable d'examiner sereinement ses responsabilités et de faire une analyse rationnelle de sa défaite ; il traite avec condescendance ses propres camarades envers qui il veut bien "passer l'éponge" comme s'il était leur employeur...

Je constate que les deux candidats n'ont pas osé se soumettre au suffrage des militants du parti dont ils se réclament, cela démontre à quel point ils sont peu représentatifs. Je constate que la nécessité de rassembler toute la gauche - comme la section PCF Bezons Jacky Leser et la Gauche Républicaine & Socialiste Val-d'Oise en avaient fait la proposition - pour défendre les habitants et battre la droite sous toutes ses formes (Menhouariste et Macroniste, LR ou RN). Ces personnes ne représentent qu'elles-mêmes. Pour prétendre entrer dans un rassemblement à l'avenir, il faudrait encore reconnaître sa responsabilité dans la catastrophe de juin 2020.

Communistes et Socialistes républicains de Bezons continueront à travailler ensemble pour proposer un meilleur avec pour notre commune. Ils travailleront avec tous ceux qui veulent une alternative (Génération.s, GDS, EELV, LFI, etc.) et refusent de répéter les erreurs d'hier sous la conduite de ceux qui les ont commises.

Frédéric FARAVEL
conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste de Bezons
membre du collectif d'animation national de la GRS

article du Parisien en ligne le 2 mai et dans l'édition papier du 3 mai... et le communiqué de presse commun de la GRS et du PCF de Bezonsarticle du Parisien en ligne le 2 mai et dans l'édition papier du 3 mai... et le communiqué de presse commun de la GRS et du PCF de Bezons
article du Parisien en ligne le 2 mai et dans l'édition papier du 3 mai... et le communiqué de presse commun de la GRS et du PCF de Bezonsarticle du Parisien en ligne le 2 mai et dans l'édition papier du 3 mai... et le communiqué de presse commun de la GRS et du PCF de Bezons

article du Parisien en ligne le 2 mai et dans l'édition papier du 3 mai... et le communiqué de presse commun de la GRS et du PCF de Bezons

Partager cet article
Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 07:00
Canton d'Argenteuil-Bezons : Le « mariage de la carpe et du lapin » va tuer la gauche - communiqué de presse PCF et GRS

Alors que les négociations étaient encore en cours avec les principales forces de gauche (Génération.s, EELV, PS, PCF, GRS, GDS, LFI) sur certains cantons du département, le comité départemental du Parti communiste du Val-d'Oise en a décidé autrement en y mettant un terme.

Sous la pression de l'intérimaire au poste de secrétaire fédéral du PCF95, la consultation des militants a été évacuée, contrairement aux règles démocratiques de nos organisations. Tel est le cas à Bezons !

Nos propositions de présenter ensemble pour le canton Argenteuil 3 (Argenteuil-Bezons) des candidats de la GRS et du PCF et d'élargir ce rassemblement à d'autres forces politiques de gauche (Génération.s, EELV, GDS, LFI) ont été balayées avant même d'être examinées et alors même que la consultation auprès des militants communistes de Bezons était engagée. Contrairement aux principes démocratiques qu'avait toujours portés le regretté Alain Feuchot, Cécile Dumas a donc imposé Marjorie Noël et Dominique Lesparre, qui s'étaient déjà autoproclamés candidats. Ces candidats ne sont pas ceux des communistes bezonnais et ne nous représentent pas.

Il est désastreux de présenter aux électeurs deux personnes qui, farouchement opposées l'une à l'autre aux dernières élections municipales, ont par le comportement provoqué la défaite d'une municipalité d'union de la gauche.

Nous refusons ces pratiques anti-démocratiques. Cette stratégie laisse un boulevard à des conseillers départementaux, inutiles et inefficaces depuis 6 ans, et renforce la droite et l'extrême droite. Ces méthodes encouragent également l'abstention.

Nous prendrons nos responsabilités et nous continuerons, ensemble, à défendre les intérêts des Bezonnais. À cette heure, aucune candidature aux élections départementales pour le canton d'Argenteuil 3 ne correspond à cet impératif.

Canton d'Argenteuil-Bezons : Le « mariage de la carpe et du lapin » va tuer la gauche - communiqué de presse PCF et GRS
Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 12:18

J'ai déposé aujourd'hui au nom de la Gauche Républicaine & Socialiste une gerbe lors de la commémoration du #souvenir des victimes et héros de la #déportation. A partir de leur accession au pouvoir en 1933, les Nazis ont patiemment bâti un dispositif de meurtres de masse lui donnant une dimension industrielle pour appliquer leur idéologie raciste et criminelle : plus de 6 millions de Juifs (les 2/3 des Juifs d'Europe, 40% des Juifs du monde), plus de 250.000 Tziganes périrent dans les Camps de la Mort de 1934 à 1945 ou dans les exécutions de masses qui suivirent l'invasion de l'URSS par la Wehrmacht... mais aussi des Noirs, des malades mentaux, des homosexuels, des Slaves qualifiés eux-aussi de "sous hommes".

Dans ces camps furent également déportés pour mourir des dizaines de milliers d'opposants politiques, communistes, socialistes, républicains, résistants. Ce fut le cas de membres de ma famille.

N'oublions jamais leur courage, car contrairement à ce qui a été raconté il y eut bien une résistance contre l'univers concentrationnaire ; n'oublions jamais non plus - au moment des apprentis dictateurs menacent à nouveau la République en assumant ouvertement un discours raciste contre certains de nos concitoyens - que l'horreur nazie reçut le concours zélé et diligent des régimes fascistes et antisémites qui ont sévi dans toute l'Europe (dont la France) avant et pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Ne tombons jamais dans les discours qui assignent à une identité ou à des "races", qui n'existent pas, nos frères humains, chérissons notre République qui énonce que chacun d'entre nous est un membre égal de la communauté nationale, luttons pour donner à notre devise Liberté-Egalité-Fraternité une réalité concrète pour chacun de nos concitoyens (quand des pouvoirs aveugles travaillent à faire reculer l'égalité), portons avec toute notre énergie l'universalisme du message républicain que la France (la vraie, celle de 1789, 1792, 1848, 1871, 1936 et 1945) offre au monde...

Frédéric FARAVEL
Conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste de Bezons

Déportation, Shoah, Porajmos... Ne jamais oublier, continuer à lutter !
Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 10:49

🏬 Lors du conseil municipal du 8 avril dernier, nous avons défendu un projet que nous avions initié et qui s'intégrait dans notre volonté de diversifier l'offre de logement pour répondre aux besoins des Bezonnais, avec un ici un appui spécifique pour les femmes. L'occasion aussi de rappeler à Marc Roullier (Les Républicains) que ses amis de droite et lui n'ont pas d'arguments sérieux pour expliquer qu'il ne faut pas produire d'effort pour construire du logement social dans les communes avoisinantes. Les communes qui n'ont pas au bout de 20 ans fait d'efforts pour atteindre 20% de logements sociaux sont des communes qui n'ont pas la volonté de faire et qui refusent la mixité sociale.

Frédéric FARAVEL
Conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste de Bezons
Responsable du groupe municipal "Vivons Bezons"

Partager cet article
Repost0
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 15:28

Le jeudi 8 avril 2021, nous avons voté contre le budget présenté par la majorité municipale divers droite conduite par Nessrine Menhaouara. Avec ce budget qui oublie la santé et la solidarité, c'est aussi la fin du stade des berges et les sportifs qui n'auront pas les équipement nécessaires, l'amputation de l'extension du Parc Bettencourt, le renvoi à un futur indéfini des locaux dont ont besoin les associations... Nous avons voté pour les subventions aux associations bien quelques crédits accordés à certaines associations soudainement apparues posent question...

Frédéric FARAVEL
Conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste de Bezons
Responsable du groupe municipal "Vivons Bezons"

Partager cet article
Repost0
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 08:40

Nous avons eu droit hier soir lors du conseil municipal à un débat sur le vote du budget dans la continuité du précédent conseil, la vulgarité et la violence verbale de la Maire en moins.

Je ne répéterai pas ce que j'ai déjà dit et écrit voici 10 jours, mais il y a quelques enseignements à retenir. La Maire avait annoncé des ruptures avec l'équipe précédente, il y en a … dans la mauvaise direction.

1️⃣ Il n'existe aucun effort particulier pour renforcer et consolider le centre municipal de santé. Il semblerait que la Ville de Bezons et les Bezonnais n'aient pas souffert de la crise sanitaire depuis plus d'un an, donc il n'y a évidemment pas de raison d'en tirer les leçons. Mme Menhaouara compte donc sur la seule initiative privée, j'ai déjà expliqué pourquoi c'était un choix hasardeux et pourquoi la Ville devait s'engager avec détermination sur ce dossier. Notons que Mme Menhaouara n'a même pas jugé bon de répondre à mon interpellation sur ce dossier ; ce n'est pas pas une priorité pour elle.

2️⃣ La Maison des Associations, pourtant inaugurée en février 2020, est abandonnée. Mme Menhaouara – après avoir pendant plusieurs mois cherché une justification pour expliquer qu'elle avait laissé vides des locaux flambant neufs – nous a expliqué que les associations n'en voudraient donc pas et que d'ailleurs il n'y avait pas de pression particulière pour demander des locaux en général !? La vérité est que Mme Menhaouara ne veut pas mettre les moyens nécessaires pour faire fonctionner la Maison des Associations comme nous l'avions prévu. Pour ne pas être en reste, elle y a installé le Service Municipal de la Jeunesse et prétend y construire un « tiers lieu ». Autant dire que si ces services ferment à 17h ou 18h comme Mme Menhaouara nous l'a expliqué, ils ne rencontreront pas leur public ; pour rencontrer leur public, il faudra répondre aux questions d'organisations qu'elle a refusé d'affronter pour faire vivre la Maison des Associations. Elle promet désormais un « village associatif » d'ici deux, trois ou quatre ans, horizon non mesurable, promesse de Gascon, les associations attendront donc, et elles risquent d'attendre très longtemps.

3️⃣ Le Stade des Berges est abandonné. La Ville de Bezons n'aura donc pas le stade, ses tribunes, locaux et sa piste d'athlétisme qui étaient attendus par les sportifs. Comme pour le « village associatif », Mme Menhaouara promet encore qu'il y aura « un jour », on ne sait où, un stade, plus tard, peut-être... les sportifs attendront et devront se contenter d'un nouveau petit terrain de sport qui sera construit à la place de l'ancien salle Louis-Aragon, sous les fenêtres des personnes qui devaient s'installer dans des appartements « vendus » pour avoir vue sur un parc paysager... Au demeurant cela implique que le label éco-quartier du « Cœur de Ville » risque d'être perdu avec des conséquences juridiques et certainement financières non mesurables aujourd'hui.

4️⃣ La nouvelle municipalité se prétend écologiste ? Vérifions donc ce qui découle de ces premières vraies décisions : mise en danger du label éco-quartier du « Cœur de Ville » ; amputation de l'extension du Parc Bettencourt (pour des élus écolos, c'est ballot d'empêcher l'agrandissement d'un espace vert...!?) puisque celui-ci devait s'étendre sur les espaces libérés par salle Aragon et les terrains à proximité immédiate et comprendre des espaces de loisirs pour tous les âges ; le budget pour les espaces verts et l'environnement n'est pas en progression par rapport aux années précédentes dont Mme Menhaouara prétendait se distinguer. Elle a bon dos de rappeler la rénovation du square de la République, alors des aménagements y étaient déjà prévus et qu'une réflexion était nécessaire sur sa relocalisation tant sa proximité avec la Départementale constitue un handicap en soi. À tout prendre, Mme Menhaouara est donc moins écologiste que « l'affreux bétonneur communiste » Dominique Lesparre qu'elle a dénoncé et qu'elle livre à chaque conseil municipal à la vindicte publique.

Ces quatre points en eux-mêmes suffisaient à ce que nous rejetions ce budget municipal, ce que nous avons fait. Après avoir expliqué le lundi 29 mars que l'action menée pour le développement économique était nulle, Mme Menhaouara n'a pas pu contester quand j'ai réaffirmé qu'en réalité ce développement avait été une réussite, un atout incomparable envié à notre commune par toutes les villes voisines et notamment celles de l'agglomération St.-Germain/Boucles-de-Seine (dont elle a voté le budget de droite), la principale recette fiscale de Bezons... tout cela à mettre au crédit de l'équipe précédente qu'elle vomit, tout comme il faut mettre à son crédit la bonne santé financière de la commune tout aussi enviée à l'extérieur ; on verra ce qu'elle en aura quand elle rendra enfin les clefs de la mairie.

Mme Menhaouara fait donc beaucoup de communication, beaucoup de promesses. Personne ne lui reprocherait de vouloir expliquer aux habitants les décisions qu'elle prend et comment elle agit... Mais elle n'agit, elle promet, elle communique, elle annonce « on verra ce qu'on verra » dans plusieurs années ! On se croirait encore en campagne électorale ! En attendant les équipements sortis de terre ou ceux qui étaient programmés par l'ancienne équipe sont abandonnés et les Bezonnais attendront... longtemps...

Mme Menhaouara a une réponse à TOUTES les objections qui lui sont faites : « c'est la faute à Lesparre ! » On pourra dire que c'est le jeu, les successeurs dénoncent toujours leurs prédécesseurs et je prends les paris que nous entendrons pendant les 5 prochaines années « c'est la faute à Lesparrre ! », y compris quand celui-ci ne siègera plus au conseil municipal... C'est vouloir faire oublier que Mme Menhaouara a été sans discontinuer l'adjointe au Maire de Dominique Lesparre de 2008 à 2020 ; elle ose expliquer que pendant 12 ans elle a été tenue à l'écart, que l'inaction sur les délégations qu'elle était censée avoir en charge (il a fallu la remplacer par Philippe Cloteaux sur l'éducation lors de son premier mandat tant elle était inactive ; il a fallu que le Maire prenne les initiatives à sa place sur la sécurité – après que son ami Manuel Valls ait sabordé notre commissariat – tant elle était attentiste) n'était pas de sa responsabilité !? Si j'avais été adjoint au Maire à sa place et confronté à une telle mise à l'écart, j'aurais mis plusieurs alertes puis quitté la majorité municipale et démissionné de mon mandat d'adjoint au Maire. Il faut croire que Mme Menhaouara trouvait donc de l'intérêt à être dans une majorité municipale pendant 12 ans qu'elle dénonce aujourd'hui et à bénéficier pendant 12 ans d'un mandat d'adjointe au Maire. Sans rire, elle nous a expliqué hier soir que cela lui permettait de faire les « commissions de sécurité » et d'acquérir une connaissance aigüe des équipements municipaux... 12 ans, juste pour ça ?!? Je suppose que Monsieur Pierre Bordas sera ravi d'apprendre cela, lui qui l'a remplacé les ¾ du temps sur ces commissions de sécurité.

On aura compris que les promesses n'engagent que ceux qui y croient, ce budget 2021 est un mauvais signal pour notre commune et ses habitants.

Frédéric FARAVEL
conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste
responsable du groupe "Vivons Bezons"

L'extension du Parc Bettencourt, c'est fini...

L'extension du Parc Bettencourt, c'est fini...

Partager cet article
Repost0
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 07:47
Lundi 29 mars, 10 jours à peine avant le conseil municipal qui aura lieu demain sur le vote du budget (!?), nous devions débattre du rapport d'orientation budgétaire... Nous avons découvert un document tronqué, à peine digne d'une propagande électorale, manquant d'une partie des informations obligatoires et modifié 4 heures avant le conseil !?! Ce n'était plus un débat mais un déni de démocratie : j'ai exprimé la colère du groupe municipal "Vivons Bezons" face aux éléments de fond et de forme...
Vous retrouverez le détail du décryptage que j'avais initialement prévu de faire en ligne 👉 https://bit.ly/3cZg9CJ
Par ailleurs, en visitant ce site de référence, vous constaterez que notre commune a été bien gérée en prévision des projets d'investissements que nous voulions porter et mettre en œuvre 👉 https://www.fiscalite-locale.com/
La Maire de Bezons n'a donc aucune excuse et ne peut tirer aucun prétexte de la situation qu'elle trouve pour tenter de se défausser.
Frédéric Faravel
Conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste de Bezons
Responsable du groupe municipal "Vivons Bezons"

La vidéo est également disponible sur ma chaîne YouTube 👉  https://youtu.be/UvHTAYuquyM

Partager cet article
Repost0
6 avril 2021 2 06 /04 /avril /2021 20:37

Lors du conseil municipal du lundi 29 mars 2021, Nessrine Menhaouara présentait ses comités consultatifs incarnant SA vision de la "démocratie participative"... Un long moment édifiant : la Maire assume ses "hyper-pouvoirs" et de décider seule... Je vous laisse regarder les débats.

Frédéric Faravel
Conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste
Responsable du groupe municipal "Vivons Bezons"

La vidéo est aussi sur ma chaîne YouTube 👉 https://youtu.be/B3KLrivqlnY

Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 13:22

Le lundi 29 mars 2021, en début de conseil municipal, ma collègue et amie Florelle Prio interrogeait la majorité municipale sur les critères qui avaient conduit au choix de certaines écoles plutôt que d'autres pour participer aux Clubs Lecture Écriture et Mathématiques avec l'association "Coup de Pouce".

C'était le cœur du dossier qui était soumis à notre vote... Nous avons eu quelques réponses de l'adjointe au Maire, mais la Maire elle-même est intervenue de manière particulièrement irrespectueuse à l'égard de Florelle Prio prétextant que le conseil municipal n'était pas le lieu pour poser de telles questions (!!!?!!!)... Mais où alors ?

J'ai été particulièrement choqué par l'attitude terriblement irrespectueuse, et indigne de sa fonction, de la maire Nessrine Menhaouara à son égard. Il faut que la Maire divers droite de Bezons accepte que l'opposition pose des questions, même celles qui la gêne ! Je suis donc intervenu en fin de séquence pour rappeler la Maire divers droite au respect de Florelle Prio et de l'opposition municipale.

Cette délibération a donné le ton du reste du conseil municipal : agressif et irrespectueux de la part de la "Maire".

Frédéric FARAVEL
Conseiller municipal et communautaire Gauche Républicaine et Socialiste de Bezons
Responsable du groupe municipal "Vivons Bezons"

Partager cet article
Repost0